Microsoft peaufine ses solutions serveurs pour PME

Le numéro un mondial du logiciel vient d'achever le développement de la dernière mouture de Small Business Server, son offre serveur intégrée pour les PME, et il met la dernière main à Essential Business Server, une mouture plus ambitieuse conçu pour les entreprises de 100 à 500 salariés. Comme nombre de ses concurrents, le géant voit dans les PME un relais de croissance alors que le marché des grands comptes est de plus en plus saturé. Reste à l'éditeur de convaincre de la pertinence de ses solutions face au monde libre mais aussi à la montée en puissance des solutions hébergées.

Microsoft a annoncé la semaine passée avoir achevé les développements de Windows Small Business Server 2008, son OS serveur tout-en-un (serveur, e-mail, collaboration, base de données...) pour les PME. Le logiciel devrait être officiellement présenté le 12 novembre prochain lors d'un événement mondial organisé par Microsoft.

SBS est le produit serveur phare pour les PME de Microsoft dans de nombreux pays. Curieusement, en France, il n'a pas connu la même adoption. Sur les quelques 110 000 petites entreprises de 5 à 50 salariés utilisatrices de Windows Server en France, une forte majorité préfère assembler elle-même ses solutions à base de Windows Server, plutôt que d'opter pour le package intégré élaboré par Microsoft. Pour Microsoft France, le lancement de la nouvelle mouture offre donc l'occasion d'un double défi : convaincre les TPE et PME utilisatrices de Windows d'opter pour le package SBS ( et surtout convaincre son réseau de partenaires de proposer ces solutions aux PME), mais aussi profiter du lancement pour convaincre les 70 000 TPE et PME de 5 à 50 salariés non encore équipées d'un serveur ou équipées d'une solution concurrente de s'intéresser à sa nouvelle offre.

Pas sûr que cela soit si simple. Sur les petites TPE, SBS 2008 devra en effet faire face à la montée en puissance des solutions libres mais aussi au renouveau d'Apple et il lui faudra aussi composer avec la concurrence des offres hébergées, dont les propres offres Office Live de Microsoft (qui fournissent l'essentiel des fonctions d'Exchange et Sharepoint en mode location).

L'accent mis sur la simplicité d'installation et d'administration

Autant de raisons de faire simple. Selon Pierre Chesné, de Microsoft, il faut ainsi moins de 3h pour installer l'ensemble du produit. L'éditeur a aussi simplifié l'administration de SBS 2008, en polissant les angles de sa console d'administration intégrée, qui permet depuis un seul écran de piloter l'ensemble des composants de la suite serveur sans passer par les outils dédiés des différents composants. Ces derniers ont aussi évolué par rapport à ceux de la mouture précédente de SBS.

sbs2008

L'édition standard de SBS 2008 s'appuie ainsi sur la dernière génération d'OS serveur de Microsoft, Windows Server 2008 (dans son édition « standard »), là où son prédécesseur se contentait de Windows Server 2003 R2. Le logiciel incorpore également les moutures les plus à jour d'Exchange 2007 (SP1), de Windows SharePoint Services 3.0, de Windows Server Update Services 3.0 (SP1) ainsi que des versions limitées à 120 jours de Forefront Security pour Exchange et de Windows Live OneCare pour Windows Server.

Microsoft a en revanche décidé de retirer de son package le pare-feu/proxy maison, ISA Server, qui permettait dans les moutures antérieures d'assurer la sécurité du serveur, au prix toutefois d'une certaine complexité et d'exigences matérielles parfois problématiques sur des serveurs d'entrée de gamme (notamment la disponibilité de deux cartes réseaux et une certaine gourmandise en mémoire). Une seconde édition de SBS 2008, baptisée « Premium », ajoute à ce package SQL Server dans sa version standard. Cette mouture a toutefois la particularité de nécessiter deux serveurs physiques distincts pour fonctionner.

Exigences matérielles en hausse et prix aussi pour la version Premium

Côté matériel, la présence de composants 64 bits comme Exchange contraint à disposer d'un serveur équipé d'une puce Opteron ou d'un Xeon 64 bit pour installer le produit. Un minimum de 4Go de mémoire est aussi fortement conseillé. Et pas question de penser mettre à jour directement une installation existant de SBS 2003. SBS 2008 est capable d'importer les paramètres d'une installation existante, mais son installation doit se dérouler sur un serveur séparé.

L'usage du rôle Hyper-V, quoique possible techniquement semble compromis par des impératifs de licence, du moins dans la version standard. C'est d'autant plus regrettable, qu'un usage intelligent de la virtualisation dans SBS aurait sans doute permis des déploiements plus simples (au moyen d'appliances virtuelles quasi prêtes à l'emploi) mais aussi une plus grande résilience de l'installation pour la configuration Premium à deux serveurs.

Côté prix, Microsoft propose SBS 2008 à 1 089 $ avec 5 licences utilisateurs (CAL). Chaque CAL additionnelle est vendue à 77 $ l'unité (jusqu'alors il fallait au minimum acheter par pack de cinq). Le nombre maximal de licences dans un environnement SBS est plafonné à 75. Le prix de SBS Premium est en hausse du fait de l'intégration de l'édition standard de SQL Server en lieu et place de l'édition Workgroup. La solution est ainsi vendue 1 899 $ avec 5 CAL et chaque CAL additionnelle coûte 189 $. Notons au passage que l'on peut mixer CAL Premium et CAL Standard pour les utilisateurs n'ayant pas besoin d'accéder à SQL Server.

Notons que SBS n'est que le premier étage de la fusée Microsoft pour les PME. L'éditeur met aussi la dernière main au développement de Windows Essential Business Server 2008 (nom de code « Centro »), une offre PME un peu plus ambitieuse conçue pour les entreprises de 100 à 500 salariés (le produit est limité à 300 CAL). Le lancement mondial d'EBS 2008 est lui aussi prévu pour le 12 novembre. Nous y reviendrons dans un prochain article, la semaine prochaine.

En savoir plus :

Le blog de Pierre Chesné chez Microsoft

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close