Assises du numérique : un plan présenté en catimini ?

Le plan numérique 2012 doit être présenté ces jours-ci. Fruit des Assises du numérique, il ne fait pour l’heure l’objet d’aucune communication de la part d’un secrétaire d’Etat qui recevra cette semaine à Matignon le patron de Microsoft et les éditeurs de l'Afdel... réputés très proches du numéro un mondial du logiclel.

La rédaction du plan numérique 2012 est en voie d’achèvement et… rien n’est inscrit à l’agenda d’Eric Besson – secrétaire d’état à l’Economie numérique – dont les services maintiennent néanmoins qu’il devrait remettre son rapport au Premier ministre d’ici jeudi. Pas de grands effets d’annonce donc alors que, jusqu’à présent, le gouvernement s’était généralement appliqué à fortement communiquer sur la remise des rapports structurants qu’il avait commandés (celui de Jacques Attali, le rapport sur la réforme institutionnelle, le livre blanc de la Défense Nationale, celui sur les quotas d’immigration, etc.). Eric Besson semble avoir choisi de la jouer profil bas après deux mois – une période extrêmement courte – de débats dans le cadre des Assises du numérique qui doivent servir de socle au Plan numérique 2012.

Des débats critiqués sur la forme

L’ouverture de la concertation avait pourtant été effectuée en grande pompe dans le cadre d’une journée de rencontres et de colloques tous azimuts organisée à l’université Paris Dauphine. Depuis, la concertation a eu un peu de mal à décoller et surtout nombre d’intervenants ont semblé rester sur leur faim, certains en raison de délais jugés impossibles, d’autres estimant que les textes débattus ne touchaient pas à l’essentiel. Les lobbyistes de tout poil ont cependant pu s’exprimer, aussi bien ceux qui militent pour un développement des usages que ceux qui souhaitent voir favoriser la naissance d’un écosystème favorable au développement logiciel.

Eric Besson rencontre Microsoft et l'Afdel

Et jusqu’au bout ils tentent de s’attacher les bonnes grâces du secrétaire d’état. Même si les deux événements ne sont officiellement pas liés, Eric Besson recevra les éditeurs de l’Afdel, association de logiciels propriétaires assez critiques vis-à-vis de l’Open Source, à la veille de remettre son rapport au Premier ministre. Une rencontre qui sera suivie d’un tête à tête avec Eric Boustouller, le patron de Microsoft France. L’Afdel et le ministre ne se quittent plus puisque c’est Eric Besson lui même qui avait clôturé au début du mois les Assises du logiciel organisées par l’association.

Des relations régulières dont aimerait bien également pouvoir bénéficier l’April. L’association de promotion du logiciel libre a sollicité régulièrement un rendez-vous avec le secrétaire d’Etat depuis sa nomination. En vain. En juillet, il s’agissait de lui remettre directement la contribution de l’April aux Assises du numérique. Plus récemment, au courant du rendez-vous prévu avec Eric Boustouller, l’April a de nouveau sollicité l’équipe du ministre. Et toujours pas de réponses.

Mise à jour le 30 à 18 heures :

Depuis la publication de notre article, l'April (Association de promotion du logiciel libre) a été recontacté par le cabinet d'Eric Besson et a obtenu un entretien avec le secrétaire d'état. Ce sera ce jeudi 31. Interrogée par LeMagIT, Alix Cazenave, chargée de mission à l'April, explique que l'association insistera sur le manque de vision d'ensemble se dégageant des Assises, dont les débats doivent déboucher sur la remise d'un rapport préconisant les politiques publiques de la France en matière de numérique jusqu'en 2012.

Un rapport dont les grandes lignes seraient transmises au Premier ministre dès vendredi. L'April, invité de la dernière minute, a donc intérêt à se montrer convaincant.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close