Yahoo : Mariage arrangé entre Yang et Icahn

Yahoo pourra présenter le profil d’une famille réconciliée lors de sa proche assemblée générale. Après des mois de lutte et d’échanges de noms d’oiseaux, la direction a signé un accord avec Carl Icahn. Ce dernier intègre un conseil d’administration élargie qui devra très vite redonner une vision à une société en mal d’avenir.

A une dizaine de jours maintenant d’une assemblée générale décisive pour l’avenir du portail chacun des actionnaires de référence de Yahoo prend position. Et la plus grosse surprise vient sans doute de Carl Icahn, irréductible pourfendeur de la direction depuis plusieurs mois et qui vient d’accepter un accord concernant la future composition du conseil d’administration. Détenteur de quasiment 5% des actions du groupe, il a accepté de retirer sa liste de candidats au conseil contre un seul fauteuil pour son propre compte. En échange, il soutiendra donc la direction sortante, dont Jerry Yang, le PDG fondateur de la société, qu'il a pourtant souvent mis en cause au cours des dernières semaines.


Le 1er août, les actionnaires sont appelés à renouveler un conseil d’administration qui, de huit sièges, passera à onze, histoire de contenter tout le monde.
Selon les termes de l’accord avec Icahn, les huit membres sortants se représenteront sur la liste de la direction. Carl Icahn se joindra donc à ceux qu’il a pourtant vertement villipendé ces derniers mois. Les deux autres sièges seront attribués en fonction des recommandations du Board's Nominating and Governance Committee qui aura à se prononcer sur une liste de neuf candidats proposés par Carl Icahn parmi lesquels on sait déjà devoir trouver Jonathan Miller, associé au sein de Velocity Interactive Group et ancien patron d’AOL.

Vers une nouvelle proposition de Microsoft ?
Durant le week-end, et avant l’annonce de cet accord, un certain nombre d’autres gros actionnaires avaient fait connaître leurs sentiments. Legg Mason, qui avec 4,4% des actions est aussi puissant que Icahn, s’était prononcé en faveur de l’actuelle direction. De son côté, le fonds Ironfire Capital emmené par Eric Jackson avait appelé au consensus, prônant une fusion des listes Yang et Icahn avant l’assemblée générale avec tout de même pour objectif de trouver un accord avec Microsoft.


L’éditeur de Windows qui continue de poursuivre Yahoo de ses assiduités, n’a pas encore réagi à cet accord. La semaine passée, suite à de nombreux échanges avec Carl Icahn, Microsoft avait présenté une nouvelle offre portant sur une acquisition partielle du périmètre de Yahoo, en l’occurrence l’activité moteur de recherche. L’on sait que Icahn est favorable à la reprise des négociations avec Redmond. L’on sait également que les avocats des deux parties n’ont jamais cessé de discuter des différents scenarii possibles. Mais l’on sait également que Steve Ballmer refuse de traiter avec l’équipe actuelle. Un remodelage du conseil d’administration intégrant des éléments favorables à sa cause devrait cependant être de nature à lui faire assouplir sa position.


L’assemblée générale de Yahoo ne devrait donc pas être le pugilat annoncé mais au contraire ouvrir une ère d’intenses négociations sur l’avenir du portail à l’intérieur d’un conseil d’administration élargi. Quant à savoir ce que cela signifie pour les ambitions de Microsoft...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close