IBM se lance dans la déduplication de données avec le rachat de Diligent

C'est la troisième acquisition importante de Big Blue dans le stockage depuis le début de l'année. Après les rachats de XIV Storage et de FileX, le géant de l'informatique vient de mettre la main sur Diligent Technologies, un spécialiste de la déduplication de données dont les grands partenaires s'appelaient jusqu'alors HDS, Overland et Sun Microsystems...

ibm diligentFort d'une croissance de près de 10% de son activité stockage au cours du dernier trimestre, IBM continue ses emplettes dans le secteur. La semaine dernière, big blue a annoncé le rachat de Diligent Technologies, une société israélienne connue notamment pour sa technologie de déduplication de données. Le prix de la transaction n'a pas été spécifié, mais Big Blue aurait déboursé environ 200 M$ pour mettre la main sur Diligent.

L'histoire de Diligent n'est pas banale : la société est en effet un ancien laboratoire de recherche d'EMC cédé en 2001 à Doron Kempel, un de ses anciens Vice-Présidents, et à Moshe Yanai, le père des Symmetrix chez EMC. Entre 2001 et 2005, la société a levé plus de 40 M$ de fonds pour développer son portefeuille logiciel et notamment son produit VTF, une solution de librairies de bandes virtuelles (VTL) pour systèmes ouverts et mainframes, et Protectier, sa solution de déduplication de données. Ces deux technologies devraient avoir un avenir dans le cadre de futures offres de Big Blue. La technologie de déduplication, notamment, devrait être rapidement couplée à l'offre de VTL de Big Blue.

Le rachat de Diligent a sans doute été "inspiré" par Yanai qui est un IBM "Fellow" depuis le rachat en janvier 2008 par Big Blue d'une autre de ses sociétés, XIV, pour son système de stockage SAN à base de disques SATA Nextra.

Israel semble d'ailleurs être la cible privilégiée des acquisitions récentes d'IBM puisque le géant a aussi acquis au début avril la société FileX, un spécialiste des technologie de backup en continu (CDP ou Continuous Data Protection).

Mauvaise nouvelle pour FalconStor

Le rachat de Diligent par IBM est une mauvaise nouvelle pour le partenaire historique de Big Blue en matière de VTL, Falconstor. Ce dernier espérait en effet convaincre Armonk d'utiliser sa propre technologie de déduplication, SIR (single instance repository), en plus de sa technologie VTL. Des rumeurs avaient même couru sur un éventuel rachat de FalconStor par Big Blue.

Le rachat est aussi potentiellement gênant pour plusieurs concurrents d'IBM, dont Sun, Hitachi Data Systems et Overland qui utilisent la technologie de Diligent. L'intégralité de la gamme Reo d'Overland intègre ainsi des fonctions de déduplications basées sur cette technologie. Si IBM se veut rassurant sur l'avenir de ces accords, il y a fort à parier que ses concurrents vont se hâter de trouver d'autres partenaires. Des rumeurs d'acquisitions de FalconStor continuent ainsi à se propager tandis que certains prêtent aussi l'intention à EMC de mettre la main sur Quantum, pour sa technologie de déduplication de VTL.

La déduplication à la mode

Il est vrai que la technologie de déduplication a de quoi séduire. Elle permet en effet d'éviter que des données identiques soient stockées plusieurs fois sur le même espace ce qui permet de réduire significativement le volume occupé, avec des facteurs pouvant atteindre 25 à 50 x selon la nature des données. A ce jour, elle est essentiellement appliquée à l'univers de la sauvegarde, afin de restreindre l'espace occupé par les backup, mais aussi afin de réduire les temps de sauvegarde et restauration.

Dans un proche avenir, elle devrait aussi se généraliser aux données en ligne. NetApp a ainsi été le premier grand constructeur à intégrer la technologie a ses baies de stockage. Tout en reconnaissant que la technologie n'est pas adaptée à tous les scénarios, NetApp explique qu'elle peut apporter des gains significatifs pour des applications de type messagerie. On imagine aussi les gains potentiels dans des scénarios comme l'hébergement de milliers de disques de PC virtualisés, où chaque fichier de disque virtuel contient le même OS et les mêmes applications… Les gains financiers peuvent aussi être élevés lorsque la technologie est appliquée à la compression de données sur un site de backup ou de reprise après désastre.

Notons que NetApp ne devrait pas rester seul très longtemps sur ce marché. EMC, notamment, ne fait pas mystère de son envie de doter ses NAS Celerra de fonctions de déduplication et il devrait pour cela s'appuyer sur la technologie obtenue lors du rachat d'Avamar, fin 2006.

En savoir plus :

Une interview (en anglais) de Neville Yates, le CTO de Diligent sur sa technologie de déduplication par nos confrères anglais de Techworld.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close