Résultats : Open Text décélère mais reste en croissance

Open Text n'est plus très loin de l'objectif annoncé par son Pdg, John Shackleton : devenir un éditeur générant plus d'un milliard de dollars par an.

Open Text n'est plus très loin de l'objectif annoncé par son Pdg, John Shackleton : devenir un éditeur générant plus d'un milliard de dollars par an. Sur son dernier exercice fiscal clos fin juin, le Canadien a généré 785,7 millions de dollars, soit 8 % de mieux que lors de l'année 2007/2008. Les ventes de licences seules ont pesé près de 230 millions, en hausse de 5 % sur un an. Le bénéfice net atteint 56,9 millions (norme US GAAP), en légère hausse sur un an.

Lors de son quatrième trimestre, la croissance du spécialiste de la gestion de contenus - alors que ses concurrents directs ont été repris par des firmes plus globales (Documentum par EMC, FileNet par IBM notamment) - s'est ralentie. Avec un chiffre d'affaires de 203,4 millions, celle-ci est limitée à 2 % sur un an. Un tassement qui provient, sans surprise, du recul des ventes de licences (- 8%). Si les services se contractent eux aussi, la maintenance (+ 10 %) permet de maintenir l'ensemble à flot. Sur l'ensemble de l'année, la hausse de ce segment de l'activité d'Open Text dépasse même les 11 %.

Depuis plusieurs années, le Canadien nourrit sa croissance par des acquisitions. Sur cette année fiscale, Open Text a ainsi intégré début novembre Captaris, spécialiste de l’OCR (reconnaissance optique de caractères). Ce dernier générait un peu plus de 30 millions de dollars par trimestre. En juillet, après clôture de l'exercice d'Open Text donc, le Canadien a aussi digéré le spécialiste du Web Content Management (WCM) Vignette, en perte de vitesse. Au cours de son dernier trimestre fiscal avant intégration dans Open Text, l'éditeur américain avait généré près de 34 millions de dollars de chiffre d'affaires, soit un recul d'environ 25 % en un an. Et Vignette affichait des pertes.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close