Le W3C examine à la loupe un brevet d'Apple

En tant que bon garant de l'ouverture des standards du Web, le W3C pourrait faire invalider un brevet déposé par Apple, après que ce dernier ait refusé de licencier sans royalties sa technologie au consortium.

En tant que bon garant de l'ouverture des standards du Web, le W3C pourrait faire invalider un brevet déposé par Apple, après que ce dernier ait refusé de licencier sans royalties sa technologie au consortium.

Le brevet, référencé 5,764,992, a été déposé en 1995 et validé en 1998. Il porte sur un mécanisme de mise à jour automatique qui opère en tache de fond, en toute transparence pour l'utilisateur. Le W3C travaille actuellement à la normalisation de « Widgets 1.0: Updates », qui décrit comment les applications en ligne se mettent à jour automatiquement. Le brevet d'Apple couvrirait alors ce spectre de fonctionalités.

Le consortium a donc décidé de lancer une enquête afin de trouver toute trace de technologie, définissant le même principe de mise à jour et antérieure au brevet de la firme à la Pomme.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close