Larry Ellison pousse OpenOffice vers JavaFX

Surprise lors de JavaOne, la dernière conférence des développeurs Java orchestrée par un Sun en passe d'être avalé par Oracle : Larry Ellison, le patron de l'éditeur de SGBD présent sur scène, a expliqué qu'il aimerait voir OpenOffice exploiter l'interface de JavaFX, technologie Sun de création d'applications Internet riches (RIA) dont la version 1.2 a été présentée lors du même JavaOne.

Surprise lors de JavaOne, la dernière conférence des développeurs Java orchestrée par un Sun en passe d'être avalé par Oracle : Larry Ellison, le patron de l'éditeur de SGBD présent sur scène, a expliqué qu'il aimerait voir OpenOffice exploiter l'interface de JavaFX, technologie Sun de création d'applications Internet riches (RIA) dont la version 1.2 a été présentée lors du même JavaOne. "J'ai rencontré de multiples groupes à 'intérieur de Sun et l'une des choses que nous attendons est de voir le groupe OpenOffice produire des librairies basées sur JavaFX", a ainsi expliqué Ellison, précisant qu'il aimerait notamment voir apparaître un tableur et un traitement de texte utilisant JavaFX. Un "encouragement" que les développeurs d'OpenOffice chez Sun devraient entendre d'autant qu'il émane du futur propriétaire de leur compagnie...

Ironiquement OpenOffice a déjà connu une phase très Java puisque Star Division, la société allemande à l'origine du logiciel avant son rachat par Sun, avait développé une version écrite en Java de sa suite. Ce serait donc en quelque sorte un retour aux sources. Notons au passage, qu'une telle déclaration aussi tôt dans le processus de rachat - l'acquisition n'ayant pas encore été conclue juridiquement - est très exceptionnelle de la part d'Oracle, peu habitué à donner des indications rapides sur l'avenir des technologies qu'il rachète.

Rappelons que la suite bureautique OpenOffice bénéficie également des contributions d'autres grands noms de l'IT, comme IBM, Novell, Red Hat ou Google. Aucun d'entre eux n'a manifesté pour l'instant le moindre intérêt pour JavaFX. Au contraire, IBM et Google apparaissent plutôt comme des supporters d'Ajax : leur résistance à la réécriture éventuelle d'OpenOffice en JavaFX semble donc probable. D'autant que, contrairement aux autres technologies Java, JavaFX reste l'entière propriété de Sun, donc prochainement celle d'Oracle. Voilà qui pourrait semer un peu plus la confusion au sein d'OpenOffice.org.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close