Microsoft se dresse en croisé anti-Google

Attaqué notamment par Mozilla et Opera qui dénoncent les liens trop étroits entre IE8 et la toute dernière version Release Candidate du futur Windows 7 – mais aussi la diffusion d’Internet Explorer 8 via le service de mises à jour automatique Windows Update –,  Microsoft s’est présenté à la commission européenne en défenseur de la libre concurrence, soutenant que la dissociation d’IE et de Windows ne ferait que renforcer la position dominante de Google à travers le monde, sur le marché de la recherche sur le Web, selon des documents que se sont procurés nos confrères du Financial Times.

Attaqué notamment par Mozilla et Opera qui dénoncent les liens trop étroits entre IE8 et la toute dernière version Release Candidate du futur Windows 7 – mais aussi la diffusion d’Internet Explorer 8 via le service de mises à jour automatique Windows Update –,  Microsoft s’est présenté à la commission européenne en défenseur de la libre concurrence, soutenant que la dissociation d’IE et de Windows ne ferait que renforcer la position dominante de Google à travers le monde, sur le marché de la recherche sur le Web, selon des documents que se sont procurés nos confrères du Financial Times. Microsoft relève notamment les accords conclus par Mozilla et Opera pour faire de Google le moteur de recherche par défaut de leurs navigateurs Web. Pas sûr toutefois, qu'une défense du style "le monopole de google sur la recherche menace mon monopole sur le poste de travail" soit de nature à amadouer les responsables européens...

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close