Résultats : Intel au plus bas enraye cependant la chute

Le pire de la crise semble être passé pour Intel qui débute l’année fiscale mieux qu’il avait terminé 2008, avec un bénéfice net divisé par plus de deux à 647 millions de dollars - mais au final supérieur aux attentes - pour un chiffre d’affaires en recul de 26%, à 7,1 milliards de dollars.

Le pire de la crise semble être passé pour Intel qui débute l’année fiscale mieux qu’il avait terminé 2008, avec un bénéfice net divisé par plus de deux à 647 millions de dollars - mais au final supérieur aux attentes - pour un chiffre d’affaires en recul de 26%, à 7,1 milliards de dollars. Les analystes n’imaginaient pas vraiment qu’il puisse être supérieur à 7 milliards.

Reste que les temps demeurent difficiles et le groupe ne prévoit pas de croissance de l’activité au 2ème trimestre – en cours – et table sur un chiffre d’affaires aux alentours de 7 milliards de dollars. Selon Paul Otellini, PDG du numéro un des microprocesseurs, « les budgets des entreprises demeurent très serrés et ce, pour encore longtemps ».
Au niveau de son activité, la division PC et serveurs recule de 23,1% à 3,258 milliards de dollars tandis que l’activité « Mobilité » résiste un peu mieux avec un recul de 19,7% et 2,188 milliards de dollars de chiffre d’affaires généré.


En terme de région, c’est surtout l’Europe qui semble perdre du poids. Le Vieux continent ne représente plus que 18% de l’activité (20% fin 2008) tandis que les Amériques (21%) regagnent 2 points et que le Japon (10%) en perd 2. L’Asie-Pacifique demeure le premier débouché du fondeur avec 51% de l’activité totale du groupe (+2 points par rapport à fin 2008).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close