Le marché de la virtualisation devrait bondir de 55 % en 2009

Alors que la crise bat son plein, le Gartner estime que les revenus issus de la virtualisation devraient progresser d'un faramineux 55 % en 2009, en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), pour atteindre 512 millions d'euros.

Alors que la crise bat son plein, le Gartner estime que les revenus issus de la virtualisation devraient progresser d'un faramineux 55 % en 2009, en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), pour atteindre 512 millions d'euros.

Selon le cabinet d'étude, la croissance sera d'abord tirée par les applications de gestion des serveurs, avec une hausse de 54,3 % à 244,8 millions d'euros. Mais c'est le segment de la virtualisation des postes de travail qui devrait exploser, avec une progression prévue de 335,7 % en 2009 à 56,2 millions. Un segment promis déjà à un bel avenir par le Gartner qui prévoit pour ce seul segment un CA mondial de 65,7 milliards de dollars en 2013.

En 2008, la Grande-Bretagne (23 % du total), l'Allemagne (22 %) et France (16 %) ont tiré la croissance de la virtualisation en Europe de l'Ouest (qui représente à elle seule 89% du marché EMEA). De 294,4 millions d'euros en 2008, la région devrait atteindre 451 millions d'euros en 2009. Gartner note aussi une bonne percée des pays scandinaves qui représentent 20 % des revenus issus de la virtualisation de serveurs sur la zone.

Les pays d'Europe de l'Est n'ont totalisé que 19 millions de revenus en 2008. La région devrait atteindre plus de 33 millions (+ 68,2 %) en 2009, portée par une main d'oeuvre très qualifiée ainsi qu'une infrastructure compétitive.

Enfin, les revenus de la région Moyen-Orient et Afrique devraient quant à eux progresser de plus de 70 % en 2009 pour se hisser à 28,2 millions d'euros, dopés notamment par l'émergence de havres financiers comme Dubai.

Pour approfondir sur Architectures virtualisées

- ANNONCES GOOGLE

Close