Rififi entre Nvidia et Intel autour d’accords de licence pour Nehalem

Intel va finir par se fâcher avec l’ensemble des fabricants de composants.

Intel va finir par se fâcher avec l’ensemble des fabricants de composants. Après avoir dénoncé l’accord de licence croisée avec AMD – jugé caduque depuis que ce dernier a revendu ses chaînes de fabrication –, le fondeur californien doit faire face à une plainte de Nvidia, déposée devant le tribunal de Chancery dans le Delaware. Celle-ci fait écho à la dénonciation - là encore - d’un accord croisé avec le spécialiste des cartes graphiques. Nvidia réfute les accusations d’Intel qui estime que l’accord ne vaut pas pour sa nouvelle génération de processeurs, les Nehalem.

L’enjeu est de taille puisque si Intel obtenait gain de cause, Nvidia ne pourrait pas produire de chipsets dédiés. Selon Nvidia, « les actions d'Intel ont pour but de nous empêcher d'user de droits de licence qui nous ont été accordés ». Reste que le fabricant semble tout faire pour s’attirer l’ire d’Intel. Le spécialiste historique de la carte graphique, regarde actuellement de près le développement d’une puce x86 spécialement dédiée aux netbooks. Cela le mettrait en concurrence directe avec Intel.
En net recul, le marché PC est le témoin d’une bataille acharnée entre quelques leaders en matière de composants, dont Nvidia et AMD ne sont pas les mieux portants. Intel pourrait bien profiter de l’opportunité de la crise pour tenter d’amoindrir des partenaires-concurrents qui lui ont parfois fait de l’ombre ces dernières années.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close