Un manifeste militant pour un nuage ouvert se prépare en secret

Un manifeste pour un Cloud Computing ouvert (Open Cloud Manifesto) devrait être publié dès lundi 30 mars par un certain nombre d'auteurs – leur nom ne sera révélé qu'à cette date.

Un manifeste pour un Cloud Computing ouvert (Open Cloud Manifesto) devrait être publié dès lundi 30 mars par un certain nombre d'auteurs – leur nom ne sera révélé qu'à cette date. Son but est de poser les principes de l'intéropérabilité dans le nuage.

"Le manifeste ne parle pas de code ou de licence, mais plutôt de principes fondamentaux sur lesquels repose notamment Internet – une plate-forme ouverte disponible pour tous. C'est un appel en direction de la communauté mondiale du Cloud [...]", explique sur son blog Reuven Cohen, Pdg d'Enomaly, société qui développe une infrastructure de nuage. L'objectif est d'inviter le plus d'acteurs possibles du Cloud à venir ratifier ce manifeste et, ainsi, à s'engager à davantage d'interopérabilité dans le nuage.

Microsoft se sent visé

Le manque d'ouverture du Cloud Computing avait déjà été mis en avant par le jeune groupement Open Cloud Consortium dont le but est de définir une architecture ouverte d'infrastructure standardisée pour le Cloud Computing. Même si les résultats du consortium doivent encore être démontrés, il apparaît clairement que les infrastructures de Cloud Computing sur le marché ne sont pas ouvertes, comme nous l'indiquions récemment.

Si Reuven Cohen précise sur son blog ne viser aucune entreprise en particulier, Microsoft a toutefois pris cela pour lui – l'éditeur développe sa plateforme Azure qu'il lie étroitement à Visual Studio. Et ironiquement, a déclaré par la voix de Steve Martin, chef de produit à Redmond, que ce manifeste manquait cruellement d'ouverture, en oubliant d'inviter Microsoft dans la rédaction du projet.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close