VMware, Intel et NEC vont sponsoriser la fondation OpenStack

A peine quinze jours après avoir acquis Nicira, le champion des réseaux programmables et contributeur essentiel à la création de la technologie Openflow, VMware a fait acte de candidature à la fondation OpenStack, qui gouverne les évolutions du framework d’administration de cloud open source du même nom.

A peine quinze jours après avoir acquis Nicira, le champion des réseaux programmables et contributeur essentiel à la création de la technologie Openflow, VMware a fait acte de candidature à la fondation OpenStack, qui gouverne les évolutions du framework d’administration de cloud open source du même nom.

Par la main de son CTO, Steven Herrod, VMware s’engage à verser 66 666 $ par an à la fondation pour devenir un sponsor « Gold » d’OpenStack. VMware a longtemps vu OpenStack comme un concurrent et comme une menace pour sa propre solution de construction de cloud, vCloud. Sans doute à juste titre car, dans la pratique, OpenStack est devenu la principale alternative à vCloud dans le monde des hébergeurs et des fournisseurs de services cloud.

Le rachat de Nicira, et un peu plus tôt de DynamicOps, a toutefois contribué à infléchir la stratégie de VMware. S'il y a encore un an, la société pariait sur une approche fermée, limitée à ses seuls outils pour le cloud, elle s’est récemment convertie à un peu plus d’interopérabilité, affirmant vouloir faciliter la vie de ses clients dans le cadre d’architectures de cloud hétérogènes. Rappelons aussi pour mémoire que Nicira a été l’un des principaux contributeurs au développement du projet de virtualisation de réseau dans OpenStack, Quantum.

Terminons en signalant que deux autres sociétés postulent aussi au statut de sponsor Gold aux côtés de VMware. Intel et NEC (qui a aussi beaucoup travaillé sur Quantum et sur OpenFlow) ont en effet eux aussi déposé des candidatures pour rejoindre les rangs de la fondation OpenStack.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close