T-Systems s’associe à VMware pour son offre de cloud public et hybride

T-Systems, la division services IT de l’opérateur allemand Deutsche Telekom, a annoncé avoir scellé un partenariat avec VMware.

T-Systems, la division services IT de l’opérateur allemand Deutsche Telekom, a annoncé avoir scellé un partenariat avec VMware. A la clé, la mise à disposition, sur l’infrastructure de cloud public de T-Systems, de VMware vCloud Datacenter Services qui permet, selon la SSII, de basculer facilement les traitements applicatifs d’une entreprise, on-premise ou sur un cloud privé, vers un cloud public vSphere. Une façon pour T-Systems de capitaliser sur son infrastructure de base bâtie sur VMware, indique-t-il dans un communiqué, mais également de renforcer sa position sur le terrain du cloud, en proposant des services optimisés de cloud hybride / public.

«Amazon ne répond pas à toutes les questions en matière d'Iaas, pointe Jürgen Urbanski, vice-président cloud services, architectures et technologies chez T-Systems, lors d’un entretien avec la rédaction. Indiquant certaines lacunes en matière d’administration, comme la difficulté de réaliser certaines opérations à la main pour migrer une traitement depuis le SI vers le Cloud public. Il cite également la «déconnexion» des outils de gestion et de contrôle d’AWS de ceux de l’entreprise, ainsi que «le manque de clarté en matière de sécurité (quelle disponibilité, quel SLA).

«vCloud Datacenter Services, ainsi que les vCloud Connectors résolvent le problème en créant une passerelle entre le datacenter et l’entreprise on premise», poursuit-il, soulignant que les vCloud Connectors permettent de faciliter cette opération de migration vers le cloud public.

Dès cet automne, les datacenters du groupe (91 dans le monde et 68 en Europe) proposeront ainsi ces services vCloud, T-systems rejoignant la liste des partenaires VMware ayant adopté la solution, comme AT&T, Dell ou encore Colt. T-Systems se présente quant à lui comme le premier en Europe à proposer cette offre.

Cet accord d’une SSII passé avec VMware rappelle un autre projet mené par Atos : Canopy. Cette société commune entre la SSII de Thierry Breton et EMC - qui la co-finance - est présentée comme un regroupement des activités Cloud d’Atos. Une forme de guichet unique pour mieux toucher les marchés français et européens. Pour Jürgen Urbanski, l’offre est bien sûr différente, car «Atos n’est pas un partenaire vCloud». «Atos a créé une société pour l’aider à aller dans le cloud et y a placé ses équipes dédiées à l’informatique en nuage. Chez T-Systems, nous faisons du Cloud depuis 2005. Cela ne fait pas sens de créer une entité dédiée.»

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close