Après Meebo, Google rachète QuickOffice

Après avoir annoncé hier le rachat du service de messagerie instantanée unifié Meebo, Google a jeté cette fois-ci son dévolu sur QuickOffice.

Après avoir annoncé hier le rachat du service de messagerie instantanée unifié Meebo, Google a jeté cette fois-ci son dévolu sur QuickOffice. Cet éditeur propose une suite bureautique pour terminaux mobiles Android, iOS et Symbian dont la particularité est de permettre de créer, de lire et de synchroniser des documents sur mobile et tablette. Le suite est compatible avec Microsoft Office.

Dans un billet de blog, Google explique que «QuickOffice dispose d’un historique bien établi en matière de d’interopérabilité homogène avec les principaux formats de fichiers, et nous allons travailler à porter cette puissante technologie sur nos outils de productivité, les Google Apps», confirmant également travailler à une intégration plus étroite avec les outils de la marque.

La société a affirmé dans un communiqué daté du 7 mai gagné environ 60 000 utilisateurs par jour et quelque 2 millions par mois.
De son côté, Microsoft travaille à une version pour iPad d’Office dont la disponibilité devrait être effective en novembre prochain.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close