Début de la guerre des suites bureautiques mobiles

Les tablettes s’apprêtent à devenir le nouveau terrain d’affrontement des suites bureautiques. Un domaine clé pourtant négligé par le champion du secteur, Microsoft.

Les tablettes s’apprêtent à devenir le nouveau terrain d’affrontement des suites bureautiques. Un domaine clé pourtant négligé jusque-là par le champion du secteur, Microsoft. C’est devant un parterre d’analystes que Steve Ballmer, PDG de Microsoft, a laissé planer l’idée d’une version d’Office destinée aux iPad, voire aux tablettes Android. Une éventuelle version iPad fait l’objet de rumeurs récurrentes depuis de longs mois. Mais Microsoft s’était jusqu’ici contenté d’une version pour iPhone, destinée aux utilisateurs de sa suite bureautique en mode Cloud, Office 365, et d’une version pour smartphone Android, visant la même cible. Et surtout, il affirmait lors de son lancement, en juin dernier, ne pas prévoir de version iPad. Une façon, sûrement, de chercher à attirer les utilisateurs devant manipuler des documents bureautiques vers ses propres tablettes Surface, et les appareils hybrides sous Windows 8. 

Mais là, réfutant l’idée «d’avoir la tête dans le sable » et refusant de laisser passer des opportunités, Steve Ballmer semble décidé à changer son fusil d’épaule. Un changement d’approche qui pourrait trouver sa justification dans les mauvaises performances commerciales de Surface, mais également dans les évolutions d’un marché où les tablettes sont, selon IDC, sur le point de détrôner les PC en volume.

QuickOffice gratuit pour les tablettes

En fait Microsoft pourrait avoir été poussé à accélérer son changement d’approche par Apple  et Google. Le premier a anoncé la gratuite de sa suite bureautique iWork sur mobile lors du lancement des iPhone 5s et 5c. Le second a riposté en annonçant la gratuité de sa propre suite bureautique, QuickOffice, à tous les utilisateurs de ses services. Un sérieux revirement. Google avait en effet racheté QuickOffice en juin 2012 - l’application fonctionne sur les terminaux iOS et Android. Mais jusqu’ici, le géant du Web ne la proposait gratuitement qu’aux clients des Google Apps Entreprise. 

C’en est donc fini de cette limitation et tous les utilisateurs de tablettes peuvent donc désormais profiter gratuitement d’une suite bureautique compatible avec les documents Microsoft Office. Nombre d’entre eux seront d'ailleurs probablement satisfaits de ne plus avoir besoin d'être connectés pour pouvoir travailler sur leurs documents. 
Reste à savoir si cette décision agressive de Google aura véritablement un effet sur l’approche de Microsoft et, si oui, lequel.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close