Les clients légers HDX de type SoC à base ARM arrivent

La baisse de prix attendue par Citrix est au rendez-vous. Mais certains constructeurs misent aussi sur le développement de produits originaux.

Promesse tenue. À l’automne dernier, lors de l’édition européenne de sa grand messe Synergy, Citrix avait annoncé un partenariat avec Texas Instrument et NComputing pour le développement d’un «system-on-chip (SoC)» intégrant le support de sa technologie dédiée au multimédia, HDX, et d’un design de référence associé. Sur base ARM dans un premier temps, avant une extension à l’architecture x86. Selon Citrix, l’approche SoC devait permettre de faire tomber le coût des terminaux sous la barre des 100 $. Les premiers appareils étaient attendus pour le premier semestre 2012 - signés Wyse/Dell, Fujitsu, HP, Huawei, et LG, notamment. 

Selon Citrix, cette approche a déjà permis de réduire sensiblement le coût moyen des terminaux, les faisant passer sous la barre des 130 $. Et même sous celle des 100 $ pour Centerm. D’autres constructeurs ont rejoint l’initiative, dont Atrust et Thinlinx. Un nouveau fondeur propose des puces : Hisilicon. 

2012 10Mais Citrix souligne que cette démarche ne fait pas que baisser les prix : elle conduit également les constructeurs à explorer de nouveaux modèles de clients léger. Et de mettre en avant le modèle tout-en-un de HP, le t410 AiO ZeroClient, qui affiche une enveloppe énergétique de 13W malgré un écran d’une diagonale de 18 pouces. Le terminal HP est d’ailleurs alimenté directement par Ethernet. Et le constructeur précise que son tout-en-un est capable d’ajuster ses performances - et notamment la luminosité de l’écran - , comme la puissance électrique qu’il est effectivement capable d’extraire du câble réseau.

À noter que ces clients légers peuvent également être utilisés avec l’offre VDI low-cost de Citrix, VDI-in-a-box; sa dernière version supporte le protocole HDX. Mais pour profiter des dernières avancées de ce dernier en matière d’impression, il faudra opter pour XenDesktop : c’est avec le SP1 de sa version 5.6, prévu pour juin, qu’est livré HDX Universal Print Server, la nouvelle architecture de gestion des impressions avec HDX qui permet de n’installer qu’un unique pilote sur les images des postes de travail virtuels ou de serveur d’application pour autoriser l’impression tant sur une imprimante locale que sur une imprimante réseau. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close