Extensions Internet personnalisées : l’Icann ouvre le dépôt des candidatures

C’est officiellement ce jeudi 12 janvier que les entreprises, les associations ainsi que les collectivités ont la possibilité de déposer leur dossier pour obtenir leur adresse Internet personnalisée.

C’est officiellement ce jeudi 12 janvier que les entreprises, les associations ainsi que les collectivités ont la possibilité de déposer leur dossier pour obtenir leur adresse Internet personnalisée. Toute entité (à l’exception des particuliers) a la possibilité de soumettre auprès du comité gouvernemental de l’Icann ses propositions de suffixes jusqu’au 12 avril 2012. Ce comité rendra ses premières validations, après examen, le 1er mai 2012.

Les premières extensions personnalisées devraient ainsi apparaître entre la fin 2012 et la fin 2013, indique Stéphane Van Gelder, directeur général d’INDOM, un bureau d’enregistrement de noms de domaine Internet, président du GNSO, l'instance de l’ICANN chargée des extensions génériques.

La personnalisation du DNS s’inscrit dans une vaste stratégie de l’Icann, ratifiée en juin 2011, qui vise à ouvrir en grand les extensions Internet. Une stratégie qui devrait ainsi bouleverser le paysage de l’Internet mondial en permettant aux entreprises de créer leurs propres suffixes, adaptés à leur nom ou au nom de leur marque. Bien loin des 22 suffixes (comme le .com, le.fr) déjà ratifiés par l’Icann.

Pour postuler, les entreprises devront toutefois s’acquitter d’une taxe de 185 000 dollars. Une forme de droit de dépôt de candidature justifié à l’époque par la volonté de l’Icann de renforcer la sécurité et d’éviter toute manoeuvre de cyber-squatting (qui consiste à déposer le nom d’une marque qu’on ne possède pas).

Stéphane Van Gelder précise toutefois qu’en cas d’avis négatif, ou si le candidat se retire, une partie de cette taxe sera rétro-cédée. A minima, «si le candidat se retire, il récupère au moins 20% de sa mise, soit 37 000 dollars», indique-t-il.

Quatre scenarii sont alors possibles, souligne Stéphane Van Gelder  :

- si un gouvernement (membre du comité gouvernemental de l'ICANN) émet un avis négatif et que le candidat retire son dossier dans les 21 jours de cet avis, il récupère 148 000 dollars ;

- Si un candidat décide de se retirer après la publication par l'ICANN de la liste des dossiers reçus, il récupère 130 000 dollars ;

- Si un candidat se retire après la phase de validation initiale, il récupère 65 000 dollars ;

-  si le candidat décide de se retirer à n'importe quel moment avant la fin de la procédure, il récupère 37 000 dollars.

Pour approfondir sur Internet et outils Web

- ANNONCES GOOGLE

Close