HP chercherait à revendre webOS, Oracle en lice

Finalement HP pourrait couper court à ses activités webOS, nous révèle Reuters, citant des sources anonymes proches du dossier.

Finalement HP pourrait couper court à ses activités webOS, nous révèle Reuters, citant des sources anonymes proches du dossier. Le géant américain réfléchirait à céder son OS héritée du rachat de Palm pour "quelques centaines de millions de dollars", affirment nos confrères, assurant que la transaction en cours ne se hisserait pas niveau du prix d'achat de Palm par HP en 2010 - soit 1,3 Md$. Et plus surprenant, Oracle pourrait être en lice pour rapatrier la technologie dans ses filets, note Reuters - à ce propos, un WebOS, mariant HTML5 et Java aurait sans doute fière allure. HP évaluerait pour l'heure le degré de faisabilité d'une éventuelle cession de webOS et serait conseillé par Bank of America.

Il est à noter que les activités autour de l'OS mobile sont en lambeaux depuis l'annonce par Leo Apotheker de l'arrêt de la commercialisation des terminaux mobiles sous webOS et de la vente à prix cassé des stocks de la tablette TouchPad. L'ex-Pdg du groupe avait aussi annoncé simultanément la revente ou la filiation de ses PC - une stratégie aujourd'hui écartée par Meg Whitman, qui a remplacé Apotheker à la tête du groupe.

Depuis cette fameuse annonce, le sort de webOS est toujours entre parenthèses. Début septembre, on apprenait que HP répartissait les équipes logicielles et matérielles travaillant autour de l'OS dans deux divisions différentes. Le 20 septembre, le blog All Things Digital révélait que HP aurait entamé une vague de licenciements autour des activités de webOS. Enfin, fin octobre, l'un des éléments fédérateurs de la communauté webOS, Richard Kerris, le vice-président des relations développeurs monde, décidait de prendre le large, pour prendre la tête des relations développeurs chez Nokia.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close