Intel parvient à rallier Android à ses processeurs

Lors de son discours d’ouverture de l’Intel Developer Forum, qui se déroule actuellement à San Francisco, Paul Otellini, Pdg d'Intel, a présenté au public un smartphone Android basé sur sa plateforme Medfield et, donc, un processeur Atom.

Lors de son discours d’ouverture de l’Intel Developer Forum, qui se déroule actuellement à San Francisco, Paul Otellini, Pdg d'Intel, a présenté au public un smartphone Android basé sur sa plateforme Medfield et, donc, un processeur Atom. De quoi - peut-être - signer le retour d’Intel sur un marché qu’il avait quitté en se séparant de son activité ARM. Mais, surtout, le fondeur en a profité pour annoncer un partenariat avec Google autour du support de Medfield par Android. 

Cette annonce apparaît comme une conséquence logique des efforts d’Intel pour limiter l’incursion d’ARM dans son pré carré. Depuis le printemps, le fondeur ne cache pas son ambition de réussir à proposer au marché un couple x86/Android en alternative au couple ARM/Android, pour le marché des tablettes tactiles. Une réponse, notamment, à l’annonce par Microsoft, un peu plus tôt cette année, du support d’ARM pour Windows 8.

En complément :

- La guerre entre ARM et x86 prend un nouveau tournant

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close