Apple, montré du doigt comme pollueur en Chine

Il n’y a pas que Greenpeace qui trouve que la marque à la Pomme n’est pas très « verte ». L’agence environnementale chinoise IPEA (Institute of Public and Environtmental Affairs) pointe elle aussi du doigt Apple dans un rapport de 46 pages.

Il n’y a pas que Greenpeace qui trouve que la marque à la Pomme n’est pas très « verte ». L’agence environnementale chinoise IPEA (Institute of Public and Environtmental Affairs) pointe elle aussi du doigt Apple dans un rapport de 46 pages. Plus exactement, elle accuse des dizaines de fournisseurs chinois « présumés » d’Apple de ne pas se débarrasser proprement de leurs déchets, occasionnant pour 27 d’entre eux des problèmes environnementaux. Officiellement, Apple rappelle que la société a le plus haut niveau d’exigence pour ses fournisseurs, tant en matière de ressources humaines que de respect des normes environnementales. Pour autant, après la série de suicides ayant frappé Foxconn, l’assembleur de l’iPhone 4, l’an dernier, cette nouvelle affaire ternit un peu plus l’image d’Apple.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close