Guerre des brevets : HTC attaque Apple

HTC vient de porter plainte devant les tribunaux du Delaware (aux États-Unis) contre Apple en l’accusant de violer deux de ses brevets dans la commercialisation de ses ordinateurs, iPhone, iPod et iPad sans préciser exactement lesquels.

HTC vient de porter plainte devant les tribunaux du Delaware (aux États-Unis) contre Apple en l’accusant de violer deux de ses brevets dans la commercialisation de ses ordinateurs, iPhone, iPod et iPad sans préciser exactement lesquels.

Le fabricant taïwanais ne demande rien de moins que la suspension des ventes et l’importation de produits Apple sur le territoire américain. Cette nouvelle procédure judiciaire n’est qu’une étape de plus dans la guerre que se livrent les entreprises à grand coup de propriété intellectuelle réelle ou supposée. Elle répond à une première attaque d’Apple vis-à-vis d’HTC lancée en mars dernier pour non-respect de vingt de ses brevets (entre temps, HTC a déjà contre-attaqué une fois en avril et Apple répondu en juin en étendant à 22 le nombre de brevets supposés violés). À la différence des années précédentes, les procédures judiciaires récentes pour non-respect de la propriété intellectuelle ne visent pas à faire ployer l’adversaire sous le poids d’amendes et de frais couteux, mais purement et simplement à bloquer la commercialisation des produits du concurrent.

La tablette Samsung autorisée à la vente en Europe

Apple avait déjà tenté de bloquer la commercialisation de la Galaxy Tabs de Samsung en Europe sur cette base. Or, une cour allemande de Dusseldorff vient de lever l’injonction censée empêcher la commercialisation de cette tablette dans tous les pays européens sauf l’Allemagne, sans se prononcer sur le fond de l’affaire.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close