La généralisation de Linky pourrait attendre encore

Il y a tout juste un an, le gouvernement voulait aller vite pour généraliser le déploiement des compteurs communicants Linky d’ERDF. À l’époque, l’UFC-Que Choisir dénonçait même, dans un communiqué, un «passage en force», en se référant à la publication «en catimini» d’un «décret pour raccourcir l’expérimentation et pour généraliser ces compteurs ». Mais voilà que, selon Les Echos, l’élection présidentielle de 2012 pourrait gripper toute la mécanique du projet.

Il y a tout juste un an, le gouvernement voulait aller vite pour généraliser le déploiement des compteurs communicants Linky d’ERDF. À l’époque, l’UFC-Que Choisir dénonçait même, dans un communiqué, un «passage en force», en se référant à la publication «en catimini» d’un «décret pour raccourcir l’expérimentation et pour généraliser ces compteurs ».

img 0327Mais voilà que, selon Les Echos, l’élection présidentielle de 2012 pourrait gripper toute la mécanique du projet. Selon le rapport du comité de suivi de l’expérimentation, tout est prêt pour que Linky débarque dans tous les foyers. Initialement, la généralisation aurait du être annoncée avant la fin de l’été. Mais elle a été repoussée après les sénatoriales de fin septembre. Et après octobre, nos confrères indiquent que «le gouvernement sera soumis à un devoir de réserve sur les grands enjeux. Estimé à plus de 4 milliards d’euros, le projet Linky en fait partie ». Surtout qu’ERDF est prête à financer le projet mais à condition d’avoir l’assurance de «conserver les concessions de distribution durant leur durée d’amortissement, soit environ 20 ans ». Or, une directive européenne impose l’ouverture à la concurrence dans les concessions de services.

Mais Linky soulève encore d’autres questions : le projet avait ainsi attiré l'attention de l'UFC que Choisir, de la Cnil et enfin de l'Ademe, mettant notamment en cause la pertinence des informations affichées (pour l'Ademe), la gestion des données personnelles (pour la Cnil) et la rapidité d'exécution du projet (pour l'UFC que Choisir).

Linky représente un des premiers projets de Machine-to-Machine déployé à grande échelle en France, auprès des consommateurs - à terme, quelque 35 millions de foyers français devraient en être équipés. Et en ce sens, il contribuera à démocratiser le concept du M2M auprès du grand public, et ainsi à lancer un marché qui se cherche toujours un peu. Le marché mondial du M2M, selon les chiffres de l’Idate, s’élevait à 11,2 milliards d'euros en 2009 et devrait atteindre 27,7 milliards en 2013. Le cabinet d'étude Abi Research évalue quant à lui à 100 millions le nombre d'outils de comptage intelligents vendus en 2011 dans le monde. Il devrait atteindre 250 millions d'ici à 2016.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close