2Centre : l'UE dote la France d’un centre d’excellence de lutte contre la cyber-criminalité

Un consortium composé d’industriels, d’universitaires et de membres des forces de l’ordre a inauguré le bureau français du projet européen 2Centre (Cybercrime Centres of Excellence Network for Training, Research and Education) dont le but est de créer un réseau de centres d’excellence de formation et de recherche dédiés à la lutte contre la cyber-criminalité. Au côté de la partie irlandaise, qui a vu le jour récemment (et qui est dirigée par l’University College Dublin), la partie française du 2Centre est pilotée notamment par l’Université de technologie de Troyes ainsi que par la Gendarmerie Nationale, deux instances qui collaboraient déjà étroitement dans la formation et la recherche, souligne un communiqué de presse.

Un consortium composé d’industriels, d’universitaires et de membres des forces de l’ordre a inauguré le bureau français du projet européen 2Centre (Cybercrime Centres of Excellence Network for Training, Research and Education) dont le but est de créer un réseau de centres d’excellence de formation et de recherche dédiés à la lutte contre la cyber-criminalité.

Au côté de la partie irlandaise, qui a vu le jour récemment (et qui est dirigée par l’University College Dublin), la partie française du 2Centre est pilotée notamment par l’Université de technologie de Troyes ainsi que par la Gendarmerie Nationale, deux instances qui collaboraient déjà étroitement dans la formation et la recherche, souligne un communiqué de presse.

Le centre hexagonal réunit également  la Police Nationale, l’Université de Montpellier-1, Microsoft et Thales qui apportent leur expertise et un soutien financier. Orange participe également au projet d’un point de vue financier. Une démarche collaborative souhaitée par l’European Cybercrime Training and Education Group (ECTEG) d’Europol (l’office de police de l’Union européenne) qui “a conclu à la nécessité d’associer dans cette démarche les forces de l’ordre, les entreprises, et le monde académique”.

Au total, le centre français est financé à hauteur de 980 000 euros par la Commission Européenne, “hors valorisation des jours consacrés au projet par la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale”, précise le même communiqué.

Parmi ses premiers travaux, 2Centre mentionne des projets de recherche liés notamment au développement d’outils et de méthodes d’investigation et de recherche de preuves, mais aussi des projets d’amélioration des outils de formation pour les forces de l’ordre. Le centre aura aussi pour mission l’étude et la diffusion de bonnes pratiques de défense vers les PME, et l'évaluation des besoins en termes de formation des entreprises.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

- ANNONCES GOOGLE

Close