CNN : le Geste vent debout contre un conseil jugé peu représentatif

Le Geste - Groupement des Editeurs de Services en ligne regroupant 130 membres sous la présidence de Philippe Jannet, Pdg du Monde Interactif - n’est pas vraiment ravi de la nomination, hier par Nicolas Sarkozy, des 18 membres du futur Conseil National du Numérique (CNN).

Le Geste - Groupement des Editeurs de Services en ligne regroupant 130 membres sous la présidence de Philippe Jannet, Pdg du Monde Interactif - n’est pas vraiment ravi de la nomination, hier par Nicolas Sarkozy, des 18 membres du futur Conseil National du Numérique (CNN). Ce n’est pas tant le conseil lui-même qui est en cause mais sa composition qui exprime, selon le Geste, une vision inquiétante du marché de l'Internet.

Le groupement pointe du doigt « la sur-représentation des différents intermédiaires, qu'ils soient opérateurs (4 postes + la FFT), distributeurs, access providers, "experts" du marketing direct (2 postes), plateformes de distribution,... et qui se retrouvent face à un seul éditeur de contenus. Une organisation qui « ne peut que stupéfier les membres de Geste ».

Selon eux, « le contenu est au coeur d'Internet et le Président semble l'ignorer... ». Surtout ils estiment que « en donnant une telle primauté aux intermédiaires dans les futures décisions législatives, le Président prend le risque de renforcer encore leur poids sur un marché qu'ils dominent déjà outrageusement. Le précèdent Apple, comme les difficultés rencontrées par les éditeurs dans leurs discussions passées avec les opérateurs mobiles, ont démontré le poids considérable de ces intermédiaires face aux éditeurs ». De fait si les éditeurs ont besoin des tuyaux, ceux qui les opèrent ne sauraient se passer de contenu.

Une approche présidentielle d’autant plus surprenante que le CNN est le fruit de énièmes travaux menés fin 2010 sur le secteur par les professionnels, Geste inclus. De fait, les professionnels du secteur préconisaient un système représentatif des différentes branches d'Internet là où Nicolas Sarkozy a choisi de mener la danse en nommant personnellement et unilatéralement les membres du CNN.

Ce que regrette le Geste qui estime que « la société civile et les utilisateurs d'Internet sont également oubliés par cette instance destinée à être l'organe de référence sur tous les sujets liés à l'Economie Numérique ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close