CNN : Le Munci très critique annonce la création prochaine d’un contre-comité plus représentatif

Une approche non représentative, absence totale des représentants des personnels informaticiens concernés au premier chef par la filière, le marketing qui prend le pas sur l’aspect scientifique et technique : Le Munci est à son tour vent debout contre le tout nouveau Conseil national du numérique (CNN). Et annonce la création prochaine d’une nouvelle instance nationale de consultation indépendante.

Le Munci (Mouvement pour une union nationale et collégiale des informaticiens), organisation représentant des informaticiens notamment en pointe sur les questions d’emploi dans les SSII, rallie la cohorte des mécontents du tout récent CNN, le Conseil national du numérique, institué cette semaine par Nicolas Sarkozy, Président de la République.

L’association s’étonne déjà de ne pas avoir été invitée lors de l’événement portant sur les fonds baptismaux ce énième comité sur la question et du fait que « aucun représentant des 400 000 travailleurs “STIC” de la filière numérique » n’ait été représenté.

Tout comme le Geste hier, le Munci estime que « la composition du CNN s’avère assez éloignée des préconisations du rapport préalable à sa création, réalisé après consultation publique par Pierre Kosciusko-Morizet ». Un rapport qui demandait qu’on tienne compte “de la diversité du secteur afin de couvrir la complexité de la chaîne du numérique” et qui avait conseillé une “assemblée ouverte”. Au final, « le mode de nomination des membres (par le seul Président de la République) n’offre pas de garantie suffisante quant à son indépendance », estime l’association.

Autres constats du Munci, qui compte essentiellement des informaticiens dans ses rangs : « très peu d’ingénieurs ou de scientifiques de formation, essentiellement des communicants et des gens du marketing… ». Du coup, l’association souligne que « à l’heure où la France tente de légiférer sur les conflits d’intérêt, on peut craindre le manque d’indépendance des membres du Conseil face aux lobbies industriels qu’ils représentent ou aux sociétés dans lesquelles ils ont investi ».

Pour le Munci, il s’agit visiblement d’un second rendez-vous manqué et l’association d’expliquer que, « après le CSF STIC, le Conseil National du Numérique déçoit par sa faible représentativité de l’écosystème du numérique, qui nous parait plus que jamais “pris en otage” par les grands lobbies et des intérêts trop catégoriels ».

Le CSF “Services et Technologies de l’Information et de la Communication” est l’un des 11 comités stratégiques de filières créés par le Ministère de l’Industrie dans le prolongement des Etats Généraux de l’Industrie (EGI). Dans un document publié hier, le Munci dénonce également sa faible représentativité.

L’association souhaite que soit davantage pris en compte l’ensemble des acteurs réellement influents de la filière, en particulier les associations. Et le Munci de préconiser… la création d’un contre CNN ! Une initiative majeure intéressant d’autres organisations serait d’ores et déjà en cours de création.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close