L’Isoc France demande une modification de la composition du CNN

La représentativité du très controversé Conseil national du numérique est de nouveau critiquée.

La représentativité du très controversé Conseil national du numérique est de nouveau critiquée. Après le Munci, le Geste, l’April et certains syndicats, c’est au tour du chapitre français de l’Internet Society (Isoc France) de monter au créneau et de pointer du doigt la composition du conseil, installé officiellement la 27 avril par Nicolas Sarkozy.

L’Isoc France, qui fédère la communauté technique qui encadre l’Internet (qui compte parmi ses membres l'Internet Engineering Task Force (IETF) et l'Internet Architecture Board (IAB) ) “demande que sa composition [du CNN, NDLR] soit revue afin de laisser plus de place aux représentants des utilisateurs et de la communauté technique”, indique l’organisation dans un communiqué. Une sous-représentation de la communauté technique, juge-t-il, au détriment, d’une “ sur-représentation des opérateurs, des distributeurs, des fournisseurs d’accès et des experts du marketing direct ou de la distribution”.

Le CNN doit notamment permettre de faciliter le dialogue entre le monde de l’Internet et les pouvoirs publics. Un rôle d’intermédiation et de conseil qui doit notamment éviter les ratés sur certains dossiers douloureux liés au numérique en France. Parmi ses 18 membres, on retrouve notamment Xavier Niel (Iliad), Marc Simoncini (Meetic.fr) et Franck esser (SFR) (voir la liste des 18 en encadré).

L’organisme estime ainsi que cette configuration du précieux comité renforce encore le poids des intermédiaires “sur un secteur qu’ils dominent outrageusement”. 

En décembre 2009, l’Isoc s’est rapproché du W3C, l’organisme en charge des standards du Web, en y injectant 2,5 millions de dollars, dans le but d’aider le consortium à se consolider et à mener à bien sa mission de standardisation, très critique notamment sur HTML 5.

Les 18 membres du CNN

- Gilles Babinet, co-fondateur de CaptainDash (également président du CNN);

- François Momboisse, président de la Fevad (et vice président de la commission Croissance);

- Giuseppe De Martino, directeur juridique de DailyMotion (et Vice-président de la commission Accès);

- Nicolas Voisin, fondateur d’Owni.fr (et Vice-président de la commission Libertés);

- Xavier Niel, fondateur d’Iliad;

- Jean-Pierre Remy, directeur général de pagesjaunes.fr;

- Marie-Laure Sauty de Chalons, Pdg de aufeminin.fr;

- Emmanuel Forest, directeur général délégué de Bouygues Telecoms;

- Gabrielle Gauthey, directrice des relations institutionnelles d’Alcatel Lucent;

- Pierre Louette, directeur exécutif d’Orange;

- Alexandre Malsch, co-fondapteur de Melty.fr (magazine en ligne à destination des jeunes);

- Marc Simoncini, fondateur de Meetic.fr (et du fond d'investissement Jaina Capital);

- Jérôme Stioui, fondateur de Directinet;

- Bruno Vanryb, Pdg d’Avanquest Software (et représentant de Syntec Numérique);

- Daniel Marhely, co-fondateur de Deezer.com;

- Patrick Bertrand, directeur général de Cegid (et président de l’Afdel);

- Jean-Baptiste Descroix-Vernier, fondateur de Rentabiliweb;

- Frank Esser, Pdg de SFR.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close