San Francisco : l’industrie IT confirme son dégoût pour l’impôt

ça se confirme : les entreprises IT détestent les impôts.

ça se confirme : les entreprises IT détestent les impôts. Le comté de San Francisco doit décider ces jours-ci s’il cède au chantage de Twitter qui menace de délocaliser plus au sud – dans le comté californien de Brisbane – ses activités et son siège si SF refuse de lui accorder une exemption fiscale de six ans. Lemonde.fr explique que les entreprises installées dans la ville payent un impôt de 1,5% sur leur masse salariale que la pression des entreprises IT pourrait bien remettre en cause. Selon le site d’information, une exemption fiscale spécifique pourrait bientôt s’appliquer au quartier concentrant les entreprises IT, les dispensant de payer cet impôt durant six ans. L'économie, pour Twitter, se monterait à 22 millions de dollars (16 millions d'euros).

A l’automne dernier, au moment de la crise irlandaise et alors que le gouvernement du pays étudiait la possibilité d’augmenter les impôts – très faibles – des entreprises, Microsoft, HP et Intel avaient envoyé un courrier tout en finesse aux autorités irlandaises, évoquant "l'impact négatif" qu'aurait une hausse de la fiscalité sur les entreprises et sur le fait d’attirer et de conserver les investisseurs… Une menace très claire.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close