Red Hat sort une RHEL 6 dopée à la virtualisation et au Cloud

Le premier éditeur de distributions Linux sort une version majeure de son OS serveur.

Quelques jours après la sortie de Fedora 14 - qui sert de tube à essai à Red Hat pour sa version Entreprise -, le premier éditeur de distributions Linux a publié la version 6 de Red Hat Enterprise Linux. Une mouture qui met, sans surprise, l’accent sur les environnements virtualisés et le Cloud Computing.

Cette version, qualifiée de majeure par l’éditeur, s’adosse à un nouveau noyau Linux (le 2.6.32), troque l’hyperviseur Xen pour KVM, mais se voit également dotée d’un support optimisé des principales architectures de serveurs, comme les AMD Opteron 4000 et 6000, les systèmes IBM HP, et celles de Cisco (Cisco Unified Computing), indique un communiqué de presse.

Pour Red Hat, qui positionne son OS face à Windows Server, cette mouture symbolise “le cumul de 10 années d’expérience”, explique l’éditeur dans un webcast, et représente “un nouveau standard” dans les OS serveur. L’éditeur Linux n°1 vante les améliorations de son OS au niveau de la sécurité, de l’optimisation des outils de déploiement, des ressources et de l’efficacité énergétique. Plus de 14 000 bogues auraient ainsi été corrigés.

La précédente version (RHEL 5) avait été publiée en 2007.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close