L’Inde veut son propre système d’exploitation

Selon l’Economic Times of India, le gouvernement indien vient d’ouvrir un centre de développement à Bangalore, ainsi qu’un autre à New Delhi, afin de développer un système d’exploitation exclusif au sous-continent.

Selon l’Economic Times of India, le gouvernement indien vient d’ouvrir un centre de développement à Bangalore, ainsi qu’un autre à New Delhi, afin de développer un système d’exploitation exclusif au sous-continent. Cet effort, porté par l’organisation de R&D de la défense indienne, en partenariat avec des éditeurs locaux, doit répondre à la multiplication des menaces informatiques visant des systèmes d’exploitation occidentaux largement répandus. 50 personnes doivent travailler à ce projet.

En avril dernier, un rapport de chercheurs américains et canadiens faisait état de l’infiltration, par des pirates chinois, des systèmes informatiques les plus sensibles de l’armée indienne. La sécurité intérieure du pays aurait également été touchée. Fin janvier, c’est le système indien de remboursement d’impôts qui aurait été victime d’un piratage.

En complément :

- Inde : des investissements trop faibles dans la sécurité informatique

- Protection des données en Inde : entre intentions et réalités

Pour approfondir sur Inde

- ANNONCES GOOGLE

Close