Oracle fait son entrée dans le Cloud privé

Titiller toujours un peu plus HP et IBM. Lors de son événement OpenWorld, qui se tient en ce moment à San Francisco, Larry Ellison, le patron d'Oracle, a dévoilé son système de Cloud privé, baptisé Exalogic Elastic Cloud.

Titiller toujours un peu plus HP et IBM. Lors de son événement OpenWorld, qui se tient en ce moment à San Francisco, Larry Ellison, le patron d'Oracle, a dévoilé son système de Cloud privé, baptisé Exalogic Elastic Cloud. Ce dernier renferme 30 serveurs, chacun équipé de deux processeurs x86 hexacœurs. La connexion entre les serveurs et avec les systèmes de stockage est assurée par des liens Infiniband. Exalogic Elastic Cloud supporte Solaris et les OS Linux. Il est livré avec la couche middleware nécessaire à son exploitation (notamment WebLogic). Bien entendu, ce Cloud façon Oracle est extensible, en ajoutant d'autres machines Exalogic.

Selon Larry Ellison, deux Cloud Exalogic interconnectés seraient capables d'absorber les requêtes sur un site aussi fréquenté que Facebook. Oracle présente également sa nouvelle offre comme une solution de consolidation des applications Java à l'échelle d'un grand compte.

Illustrant la vision de systèmes intégrés qu'affiche la société depuis le rachat de Sun, ce Cloud est optimisé pour les base de données maison (11g, RAC et Exadata Database Machine).

En complément :

- La vision d'Ellison après le rachat de Sun : Oracle en 2010 = IBM en 1960

- La fusion se concrétise : Oracle remplace HP par Sun dans une appliance de base de données

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close