Oracle rejoint la Fondation OpenStack

La firme de Larry Ellison apporte officiellement son support à la fondation et annonce travailler à la compatibilité de ses solutions avec OpenStack.

En matière de cloud, Oracle a décidé cette semaine d’envoyer un message fort au marché : le ralliement à la cause OpenStack ainsi que la compatibilité de ses solutions avec le projet Open Source d’infrastructure Cloud. A la clé, l’adhésion du groupe à la très tendance Fondation OpenStack au rang de « Corporate Sponsor ».

Oracle n’est pas étranger à OpenStack. En rachetant Nimbula, le groupe avait déjà annoncé qu’il ferait de l’offre de gestion de cloud de cette société une des bases de ses solutions en nuage. Lors de l’édition 2013 d’OpenWorld, il avait d’ailleurs annoncé le support des API OpenStack, via Nimbula Director, dans Exalogic. Permettant ainsi aux entreprises de pouvoir gérer facilement la migration des workloards d’un cloud privé Oracle / Nimbula vers le cloud public d’Oracle. Cette proximité de Nimbula avec l’offre d’Oracle faisait ainsi de la firme de Larry Ellison un acteur du monde OpenStack.

En rejoignant officiellement la fondation, Oracle confirme ses ambitions. Même si son rang de Corporate Sponsor n’implique pas d’intervenir directement dans la communauté du projet. Ce que procure par exemple le rang de « Platinium Membership » qui implique de dédier 2 développeurs à temps complet au projet - ainsi que 500 000 $ par an. Oracle versera de son côté 25 000 $ par an pour soutenir le projet.

Toutefois, le groupe a souhaité marquer son engagement envers OpenStack en coordonnant cette adhésion à l’annonce de points d’intégration entre le projet Open Source et plusieurs de ses solutions. Des éléments portant sur l’administration OpenStack seront ainsi intégrés à Solaris, Oracle Linux, Oracle VM, Virtual Compute Appliance, Oracle Iaas, ZS3 Series, les systèmes Axiom et les systèmes StorageTek. « Oracle envisage d’intégrer OpenStack Object Storage dans son portefeuille de solutions de stockage, proposant un accès via les APIs OpenStack à Oracle ZFS Storage Appliance et aux systèmes Pillar Axiom pour le stockage objet et aux solutions de sauvegarde sur bande StorageTek . »

La firme affirme également travailler à rendre compatible Exalogic Elastic Cloud, Compute Cloud Service et Oracle Storage Cloud Service (la compatibilité avec le projet de stockage objet Swift de OpenStack ainsi qu’avec Nova est prévue). Une façon, résume Oracle dans un communiqué « d’utiliser OpenStack pour gérer des clouds d’Oracle ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close