RFID : Estrosi donne 10 millions pour les services mobiles sans contact

Christian Estrosi, ministre de l’Industrie, a lancé le 10 février un appel à projets collaboratifs autour du RFID et de NFC “visant au développement de services innovants”. Le gouvernement entend subventionner quelques 20 projets, pour un total de 10 millions d’euros.

Christian Estrosi, ministre de l’Industrie, a lancé le 10 février un appel à projets collaboratifs autour du RFID et de NFC “visant au développement de services innovants”. Le gouvernement entend subventionner quelques 20 projets, pour un total de 10 millions d’euros. Une somme qui “amplifie le soutien initié en 2009”, rappelle le ministère dans un communiqué de presse. Sans toutefois préciser le montant de ce premier coup de pouce.

Christian Estrosi explique “qu’en étant à la pointe de ces nouveaux usages, la France pourra renforcer la position de son industrie dans des secteurs de hautes technologies, tels que les télécommunications, les composants électroniques ou le logiciel”.

Rappelons également qu’en 2008, le gouvernement français avait lancé un appel à candidature pour la création d’un centre de référence national sur le RFID. La proposition du pôle SCS (Solutions Communicantes Sécurisées, situé dans les Bouches-du-Rhône) associé au pôle Traçabilité (Valence - 26) avait été sélectionnée. “Ce centre RFID coordonnera la réponse française à l’appel à candidatures européen pour un réseau thématique RFID communautaire”, expliquait le gouvernement à l’époque.

En complément :

- RFID In Europe : l'UE veut structurer l'élan RFID en Europe

- RFID : seulement 3% d’entreprises utilisatrices en France en 2009

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close