Un groupe de conseil européen déconseille OpenOffice aux gouvernements UE

"N’investissez pas dans OpenOffice tant qu’Oracle ne montre pas de signes clairs de son engagement dans la suite bureautique.

"N’investissez pas dans OpenOffice tant qu’Oracle ne montre pas de signes clairs de son engagement dans la suite bureautique." C’est le message que cherche à faire passer le Software Improvement Group, société de conseil informatique hollandaise, aux institutions gouvernementales européennes.
Dans un rapport de 12 pages, la société raconte qu’Oracle devra au moins faire aussi bien que Sun, qui dominait les développements d’OpenOffice, même si le groupe avait depuis un certain temps lâcher du lest dans ses contributions au code. Le rapport explique notamment qu’Oracle risquerait de priver la communauté d’OpenOffice de certains de ses contributeurs phares ainsi que de ressources.

En octobre 2009, Oracle s’engageait, dans une FAQ, à poursuivre les développements d’OpenOffice et de maintenir son caractère Open Source. Il affirmait également maintenir le support et confirmait ses ambitions d’en faire "une passerelle d'intégration vers le poste de travail pour nos clients Enterprise et former une autre alternative en matière de desktop pour le grand public".

Cette question que soulève le SIG trouvera probablement sa réponse le 27 janvier prochain, date à laquelle Oracle entend dévoiler une feuille de route d’intégration des produits Sun.
Cette annonce intervient alors que la Commission européenne vient de donner son feu vert au rachat de Sun par Oracle. Bruxelles a rendu son avis une semaine en avance sur le calendrier initialement prévu.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close