Enquête antitrust autour du rachat de Sunrise par Orange en Suisse

Mauvais temps pour France Télécom en Suisse, qui devrait subir une enquête de la Commission helvète de la concurrence (Comco) dans le cadre de la fusion prévue entre Orange Suisse et Sunrise, actuellement propriété de Tele Danemark Communications.

Mauvais temps pour France Télécom en Suisse, qui devrait subir une enquête de la Commission helvète de la concurrence (Comco) dans le cadre de la fusion prévue entre Orange Suisse et Sunrise, actuellement propriété de Tele Danemark Communications. 

La procédure pourrait durer quatre mois et porte sur le risque d’abus de position dominante d’un opérateur mobile qui s’octroierait 40 % du marché suisse, contre 60 % pour son concurrent Swisscom, l’opérateur historique de la confédération.

Les juristes de la commission devraient également se prononcer sur les risques que comporte la constitution d’un oligopole aussi étroit - avec seulement deux acteurs. Ce que les Suisses nomment une position collective dominante. 

Sunrise et Orange, respectivement numéros deux et trois du marché suisse des télécoms, ont annoncé leur fusion fin novembre, le second rachetant 75 % du premier pour 1,5 milliard d’euros.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close