Dell cède son usine européenne au taiwanais Foxconn

Après avoir fermé son usine d'assemblage de Limerick en Irlande pour concentrer l'assemblage de ses PC en Europe dans sa nouvelle usine polonaise de Lodz, Dell vient finalement de jeter l'éponge et de céder son usine géante au géant taiwanais de l'assemblage, Foxconn, pour un peu plus de 200 M€. Filiale de Hon Hai Precision, Foxconn devrait reprendre l'intégralité des activités d'assemblage de Dell en Europe, mais aussi utiliser l'usine comme une base d'assemblage européenne pour certains de ses autres clients.

Après avoir fermé son usine d'assemblage de Limerick en Irlande pour concentrer l'assemblage de ses PC en Europe dans sa nouvelle usine polonaise de Lodz, Dell vient finalement de jeter l'éponge et de céder son usine géante au géant taiwanais de l'assemblage, Foxconn, pour un peu plus de 200 M€. Filiale de Hon Hai Precision, Foxconn devrait reprendre l'intégralité des activités d'assemblage de Dell en Europe, mais aussi utiliser l'usine comme une base d'assemblage européenne pour certains de ses autres clients.

Le désengagement de Dell pose de nombreuses questions sur le modèle de fabrication du constructeur, mais aussi sur son utilisation des subventions étatiques à l'échelle européenne. Dell a ainsi reçu 54,4 M€ d'aide du gouvernement polonais en septembre 2009 (aide approuvée par la Commission Européenne) pour son implantation à Lodz, soit près du quart de l'investissement total engagé par le constructeur américain sur le site. Rappelons que dans le même temps, l'UE s'est vue contrainte d'injecter près de 15 M€ dans l'économie de Limerick pour tenter de l'aider à se remettre de l'impact du départ de Dell. Le constructeur employait près de 1 900 salariés sur le site irlandais.

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close