Résultats : Devoteam stable, mais uniquement grâce aux rachats

Une décroissance proche de 7 % sur un an à périmètre comparable.

Une décroissance proche de 7 % sur un an à périmètre comparable. Au troisième trimestre, Devoteam a poursuivi, comme la plupart des autres SSII, sur la lancée d'un printemps très morose. A 107 millions d'euros, le chiffre d'affaires progresse certes de 1 % en valeur absolue, mais cette croissance ne résulte que des rachats opérés ces derniers mois (Danet en Allemagne et Teligent Russie). La marge, elle, s'établit à 5,5 %, soit deux points de moins qu'il y a un an, mais sensiblement le niveau déjà constaté au premier semestre.

Dans un communiqué, la SSII explique ce niveau par le recul du taux d'activité et les résultats de Danet. Comme le précise Stanislas de Bentzmann, co-président du directoire de Devoteam, cette activité, qui reste en perte, est aujourd'hui en pleine restructuration. Le dirigeant évoque des licenciements, la restructuration des locaux, le transfert d'une activité (30 personnes) à une autre société et un plan de réduction des dépenses. Selon Stanislas de Bentzmann, Danet, qui, sur le trimestre, coûte un demi point de marge au groupe, devrait revenir dans le vert au début de l'année prochaine.

Si le dirigeant évoque un environnement "moins anxyogène", il voit la reprise "en tôles ondulées". Avec des segments encore très difficiles, comme le marché des équipementiers télécoms. "Notre stratégie consiste à sortir du marché de la R&D externalisée pour ces acteurs", explique Stanislas de Bentzmann, même s'il signale que ce créneau reste porteur sur les marchés africains et du Moyen-Orient.

En France, l'activité recule de 9 % (à 51 millions), mais Devoteam explique que les marges résistent, malgré la pression sur les prix. Selon Stanislas de Bentzmann, après avoir pratiquement bloqué les recrutements, la SSII se prépare à changer de politique en 2010 : "on considère qu'il y a des places à prendre sur le marché, où un certain nombre d'acteurs sont en difficulté. Même si le redémarrage se matérialisera plutôt au second trimestre 2010".

Sur l'année 2009, Devoteam prévoit un chiffre d'affaires compris entre 455 et 460 millions d'euros et une marge supérieure à 6 %. En 2008, la SSII de 4 500 personnes environ avait publié un CA de 460 millions d'euros, et une marge de 8,8 %.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close