IBM nomme le remplaçant de Robert Moffat, arrêté par le FBI

Visiblement, Big Blue est pressé de tourner la page Robert W. Moffat.

Visiblement, Big Blue est pressé de tourner la page Robert W. Moffat. Quelques semaines à peine après que l’un des plus hauts cadres dirigeants d'IBM ait été arrêté par le FBI – le 16 octobre dernier –, le groupe lui a trouvé un remplaçant en la personne de Rod Adkins, un vétéran d'IBM (voir sa biographie officielle), qui prendra donc en main les destinées d'IBM Systems and Technology Group (STG, en charge notamment des mainframes, des grands serveurs Unix et du stockage).

Moffat est accusé par le gendarme des bourses américaines - la SEC - d'avoir transmis des informations privilégiées sur la tentative d'acquisition de Sun par IBM à des responsables d'un hedge fund. Le dirigeant aurait aussi transmis des informations confidentielles sur le mariage entre les activités fabrication d'AMD et un fonds souverain d'Abu Dhabi.

A peine la nouvelle connue, IBM avait pris soin de faire disparaître de son site toute trace biographique de Moffat, un dirigeant pourtant cité parmi les successeurs possibles de Sam Palmisano à la tête du groupe.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close