Smartphones Nokia - Microsoft : gagner ou mourir ensemble ?

Ca devait arriver : à la peine séparément sur le marché des smartphones, Microsoft et Nokia – déjà partenaires à une moindre échelle – ont décidé de lier leur sort en installant profondément l’OS mobile de l’éditeur américain dans les téléphones haut de gamme du constructeur finlandais.

C’est désormais officiel. Après des années de tergiversations et quelques semaines de rumeurs, Nokia et Microsoft ont décidé de s’allier au plus près pour rattraper leur retard sur le marché des smartphones. Leaders peu contestés de leurs marchés respectifs, les deux acteurs se sont largement ratés dans leur stratégie en matière de téléphonie de nouvelle génération, symbolisée par le succès de l’iPhone d’Apple et la montée en puissance de la plate-forme Android de Google.
En retard, Microsoft et Nokia ont d’abord tenté de s’en sortir seuls mais demeurent encore à la peine. Ils feront donc désormais cause commune et les appareils du Finlandais – toujours leader en matière de téléphonie mobile – intégreront la plate-forme Windows Phone 7 du premier. Au delà, les applications de l’Ovi Store de Nokia vont migrer vers Microsoft Marketplace, le magasin d’applications de Redmond. Symbian, pourtant l’un des OS historiques en matière de mobilité et jusqu’alors soutenu par Nokia, semble devoir disparaître de la circulation.

Historiquement, cela fait plusieurs années que - dépassés -, les deux acteurs se rapprochent. Le finlandais est désormais dirigé par un ex-Microsoft arrivé à l’automne 2010. Plus tôt dans la semaine, Stephen Elop avait d’ailleurs préparé ses troupes, leur expliquant dans un mémo interne se tenir sur une plate-forme en feu et devoir rapidement décider de la manière de réagir.

Reste que l’alliance Microsoft / Nokia, si elle concerne cette fois le cœur technologique n’en est pas à sa première tentative. Et jusqu’à présent rien n’a pu endiguer la progression de leurs concurrents. A l’été 2009 déjà, une grande alliance était annoncée, avec le portage des outils bureautiques et de communication du leader mondial du logiciel sur les smartphones Symbian du numéro un des téléphones mobiles. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les parts de marché de l’ensemble n’ont pas vraiment progressé. Depuis, c’est surtout Microsoft qui s’est démené en sortant son dernier – ultime tentative ? – opus : Windows Phone 7 lancé en octobre 2010. Microsoft a mis à disposition des développeurs un environnement complet (studio Visual Studio 2010 Express for Windows Phone, émulateur Windows Phone, Silverlight pour Windows Phone, XNA Game Studio pour le développement de jeux et l'outil graphique Expression Blend) ainsi qu'une place de marché pour commercialiser leurs applications.

Intégrer l'ensemble dans le haut de gamme Nokia, c'est vraiment la dernière carte abattue par le duo. La multiplication des offres et l’engouement non démenti pour les smartphones tant côté grand-public que professionnel devraient permettre de juger rapidement de la pertinence du partenariat. Du côté des analystes, on y crois, accordant une prime au leadership de Nokia et à la qualité de Windows Phone 7.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close