IT Partners : La douce euphorie de sortie de crise

A l’issue du salon IT Partners, le scénario de la sortie de crise se précise pour l’industrie IT. Les prestataires informatiques sont plus optimistes qu’il y a un an et sont porteurs de projets.

Une douce euphorie a régné durant les deux jours de l’édition 2011 du salon IT Partners qui s’est tenu les 1 er et 2 février à Disneyland Paris. Si on accepte l’idée qu’un salon puisse être le baromètre de la tendance de son marché, alors on peut prédire sans risque de se tromper que les prochains mois vont être stimulants pour l’ensemble de l’industrie IT.
Les exposants sont unanimes : le salon a attiré plus de visiteurs que l’édition précédente (qui détenait déjà le record d’affluence), d’une qualité au moins égale et surtout avec une volonté plus marquée de développer leur business. « L’édition 2010 avait été marquée par la frilosité des visiteurs, se souvient Etienne Maraval, directeur marketing de Lexmark France. Cette année, on sent que le business repart et qu’il y moins d’inquiétude à court terme ».

Même son de cloche de Bruno Barat, directeur général adjoint du grossiste ETC : « on sent que le cercle négatif a pris fin que le marché IT est à l’orée d’un nouveau cercle vertueux ». Signe de cette reprise : « on a moins de pression sur les deals de stocks et les clients ne sont pas venus pleurer sur leurs problèmes ».
Première traduction de cette marche vers la croissance : beaucoup réfléchissent au référencement de nouvelles marques et au développement de nouvelles expertises. Très courues sur cette édition 2011, les solutions de voix sur IP. Bien que le nombre d’exposants positionnés sur ce segment de marché ait explosé d’une année sur l’autre, il y a eu foule sur les stands.

Distriwan, qui distribue notamment la gamme small business pro de Cisco et les marques Snom et Aastra, évoque un doublement du nombre de ses visiteurs. « Qui plus est, des visiteurs qualifiés, qui ont des projets et qui viennent chercher une information business », confie Sylvain Blain, responsable marketing et communication.
Gros engouement également pour les solutions cloud, comme l’attestent les représentants de Cegid, qui présentait Yes, son offre Saas pour les TPE, ou d’Eurocloud, l’association en charge de la promotion des services applicatifs hébergés nuage, qui présentait son livre blanc sur le rôle de la distribution dans l’avènement de l’informatique en nuage.

Désormais proposés sous forme packagée par la quasi-totalité des fournisseurs, les services d’impression semblent également intéresser de plus en plus de revendeurs. De même que les tablettes, pour lesquelles tous les ingrédients (accessoires, logiciels, télécoms, support, systèmes de sécurité, financement…) sont déjà en place pour permettre un décollage rapide de ce marché en entreprises.
Mais au-delà de l’optimisme affiché par les revendeurs et de leurs réflexions pour élargir leur champ d’intervention, on retiendra surtout un changement de mentalités et de façon de penser leur métier. « La profession commence à comprendre qu’il est important de mensualiser les dépenses informatique des clients sous forme d’abonnements et de contrats afin d’être présents dans la durée et non plus en one shot », souligne Philippe Le Roux, patron de la société normande membre du réseau Eurabis Solutions Informatiques et Télécoms.

Egalement sur Channel News
Les clients Oracle victimes de la crise égyptienne
VMware réorganise son management


Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close