Oracle : le support MySQL jusqu'à 4 fois plus cher

En annonçant les nouveaux tarifs de support de sa base de données Open Source, Oracle n'a, comme à son habitude, pas fait dans la demi-mesure. Le n°1 mondial des SGBD vient ainsi de revoir sérieusement à la hausse le prix de ses offres de support parfois en réduisant la couverture fonctionnelle de ses produits. Le support MySQL reste certes moins cher que celui d'Oracle SGBD, mais il n'a plus rien d'abordable.

En décembre 2009, afin de rassurer la Commission européeenne, Oracle avait pris dix engagements concernant la base de données libre MySQL. Soucieux d'apaiser les tensions, l'éditeur s'était notamment engagé à poursuivre les développements de MySQL, y compris la version 6, en GPL. Et avait au passage promis de ne pas sortir de versions améliorées de l’Edition Entreprise sans avoir au préalable sorti une version améliorée de la version Community en GPL. Oracle s'était aussi engagé à ne pas rendre le support obligatoire : en clair, les clients ne seraient pas contraints d’acheter une offre de support à l'éditeur. Parmi les autres promesses figurait enfin un engagement à laisser libre les clients de leur offre de support : Oracle s’engageait à respecter les choix des clients en matière de support, qu’il soit sur une base annuelle ou pluri-annuelle. Force est de constater que la lettre de ces engagements a été respectée. Quant à l'esprit ...

Concrètement, la nouvelle offre commerciale MySQL d'Oracle resserre encore un peu plus le noeud autour du cou des utilisateurs. Exit l'offre de support basique de Sun à 599$ par an. Désormais, le premier niveau de support, dit édition standard, est facturé 2000$ pour un serveur disposant de 1 à 4 socket processeurs, soit le prix de l'ancien support silver. Le problème est que même à ce niveau de prix, les utilisateurs ne bénéficient plus de certaines fonctions autrefois incluses dans l'offre silver. Par exemple, MySQL Entreprise Monitor n'est plus accessible dans l'édition standard (jusqu'alors toutes les fonctions de MySQL Entreprise Monitor, à l'exclusion des fonctions de Query Analyzer étaient incluses).

Pour profiter des fonctions avancées de la base et notamment d'Entreprise Monitor (qui inclut  Query Analyzer) ou de MySQL Entreprise Backup, il faut désormais souscrire à l'édition Entreprise de MySQL (5000 $ de support par an) ou à l'édition Cluster (10000$ de support par an). Rappelons que jusqu'alors, Sun facturait le support Gold 3000$ et le support Platinum 5000$ et ce, pour des prestations au moins égales à celles offertes par Oracle. Dans la pratique, le prix des offres haut de gamme vient donc de doubler tandis que le premier niveau de support est désormais environ 4 fois plus cher que l'ancien niveau basique de Sun (qui était certes vraiment minimal). Et dire que l'on avait raillé SAP pour l'annonce d'une hausse de 5 points du taux de son support que l'éditeur voulait faire passer de 17% à 22%  (soit une hausse d'environ 30% du prix).

Une hausse des tarifs attendue, mais brutale

 Le fossé se creuse un peu plus chaque jour entre ce que représentait MySQL avant son acquisition par Sun et ce qu'il est aujourd'hui chez Oracle. A la décharge de l'éditeur, l'annonce des nouveaux tarifs n'est pas intervenue par surprise et était attendue depuis déjà quelques semaines. Les clients liés par un contrat de support avaient ainsi été prévenus de l'imminence d'une évolution des tarifs de support et invités à prolonger leurs contrats de support sur plusieurs années afin d'éviter la hausse des prix. Oracle les avertissait aussi de la disparition à venir de certaines offres de support d'entrée de gamme (notamment les offres basiques et silver de Sun) et leur proposait de proroger leur support sur ces offres sur une base pluri-annuelle - à condition de renouveler leur contrat de support avant le lancement des nouvelles offres. Reste qu'à l'expiration de ces contrats prorogés (dans un à trois ans), les entreprises devront s'acquitter des nouveaux tarifs.


A lire aussi sur leMagIT :

SkySQL : une SSII 100% MySQL en renfort de Monty Widenius

Sun / Oracle : Oracle s’engage sur MySQL, Monty appelle à la révolution

Oracle voit MySQL comme une extension naturelle de son écosystème

L'état du monde IT : maintenance, SAP se prend les pieds dans le tapis

En savoir plus :

La nouvelle offre de support Oracle

L'ancienne offre de support Sun

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close