MySQL 5.5 en GPL : “un cadeau de Noël” pour la communauté

La sortie de MySQL 5.5 sous une licence GPL semble ravir Kaj Arno, ex-MySQLer, et désormais vice-président chez SkySQL. Ce proche de Monty Widenius détend quelque peu les relations très sombres que la communauté Open Source entretient avec Oracle depuis le rachat de Sun.

Les relations entre la communauté MySQL et Oracle tendraient-elles à se détendre ? C’est ce qu’on peut retenir des propos de Kaj Arno, co-fondateur de SkySQL, qui a décidé de féliciter Oracle - par voie de communiqué informel - pour avoir livré cette version tant attendue de la base de données sous une licence GPL. La communauté semble reprendre son souffle après quelques mois sous pression.

“Voir Oracle sortir MySQL 5.5 sous licence GPL est une bonne chose et je m'en réjouis. L'accès aux nouvelles fonctionnalités, en Open Source, est un cadeau de Noël bienvenu”, déclare le vice président Produits et communautés de SkySQL qui, pourtant, ne s’est jamais montré tendre envers Larry Ellison et sa firme. Il ajoute ainsi plus loin : “Au nom des utilisateurs de MySQL, j'ai parfois été critique de l'action d'Oracle. En effet, certains de leurs choix sont la raison pour laquelle nous avons créé SkySQL Ab, comme une alternative pour les utilisateurs de MySQL. Néanmoins, bien que je me réserve le droit de critique, je voudrais dire que je suis assez heureux, non seulement pour SkySQL mais pour l'écosystème entier MySQL, qu'Oracle ait annoncé la disponibilité de MySQL 5.5 sous licence GPL."

Il faut préciser que Kaj Arno est l’ex-monsieur communauté de MySQL, et un proche de Monty Widenius, un fondateur historique de MySQL et l’un des plus virulents défenseurs de la base depuis que celle-ci est tombée dans le giron d’Oracle par le truchement du rachat de Sun. Monty Widenius a notamment créé une société baptisée Monty Program dont une des spécialités est d’avoir développé un dérivé de la base Open Source d'origine, MariaDB, qu’il positionne volontiers comme alternative à la solution d’Oracle. Notons également qu’à sa création, SkySQL était présenté comme le pendant Services de Monty Program, marquant un peu plus les motivations des deux sociétés.

La version définitive de MySQL 5.5 débarque donc en pleine tourmente, sur fond de conflit entre Oracle et des projets Open Source clé de l’ère Sun, comme Hudson, OpenOffice et OpenSolaris. Citons également la démission de la fondation Apache du JCP.  Depuis le rachat de Sun par Oracle, l’avenir de MySQL sous forme de bases de données Open Source en GPL était considéré par la communauté comme incertain. Même si, finalement, Oracle avait déclaré maintenir cette licence auprès de la Commission européenne.

Une mouture plus performante

Parmi les nouveautés de la version 5.5 de MySQL, Oracle cite une amélioration des performances par rapport à la version 5.1 (jusqu'à deux fois plus rapide en lecture seule et 3,7 fois plus rapide en lecture-écriture, sous Linux, selon la firme de Larry Ellison), l’intégration  d’InnoDB comme moteur par défaut, ainsi que l’optimisation pour les processus multi-coeurs. Oracle indique également positionner cette mouture comme la base de données des applications Web, aux côté donc du stack Oracle que le groupe réserve aux applications d’entreprises.

Si Kaj Arno reste sceptique quant au niveau de qualité de la base -  “nous avons peu de chance de voir publier de nombreux rapports sur le niveau de qualité exacte de MySQL 5.5” -, il explique en revanche que “le fait que certaines fonctions qui étaient à l'origine dans la version 5.5 aient été supprimées, comme le "thread pooling", peut être interprété positivement comme signe de la prise en compte de la qualité. Soyons heureux de cela.” Encore une note positive.

Etonnament, pas un mot sur le prix de la base de la part du responsable de SkySQL. Et c’est plutôt un surprise, tant Oracle a considérablement augmenté les tarifs de support de la version Enterprise de MySQL en novembre dernier. La nouvelle grille tarifaire du support d’Oracle pour la base de données débute à 2 000 $ par an pour l’offre de premier niveau. Expédiant au rebut l’offre de départ à 599 $ par an initié par Sun. Ce qui avait fait grincé des dents les utilisateurs.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close