BPM : en levant 2,5 millions d'euros de plus BonitaSoft s’attaque au marché américain

BonitaSoft poursuit sa croissance galopante et compte sur une levée 2,5 millions d’euros complémentaires pour financer son développement commercial aux Etats-Unis. Une accélération du modèle de l’éditeur de BPM Open Source qui sera désormais alimentée par un bureau à Boston et un à San Francisco.

Le petit BonitaSoft grandit bien…et vite. Un an après sa première levée de fonds, l’éditeur de BPM Open Source annonce avoir réalisé un second tour de table et récolté quelque 2,5 millions d’euros supplémentaires auprès de ses investisseurs historiques, Ventech et Auriga Partners. Ajouté aux 2 millions levés il y a un an, Bonitasoft a intéressé ses investisseurs à hauteur de 4,5 millions d’euros.

Pour mémoire, BonitaSoft est né d’un projet de l’Inria en 2001 avant de rejoindre Bull, chez qui son auteur Miguel Valdés-Faura, aujourd’hui Pdg de la société, a peaufiné les développements du moteur de son application de BPM (Business Process Management), avant de le verser dans la communauté ObjectWeb, nom - à l’époque - d’OW2, un consortium entièrement dédié à la cause du middleware Open Source.

Pour son Pdg, cette nouvelle levée de fonds vient surtout soutenir l’importante croissance qu’a connu son produit depuis un an. “Nous sommes allés plus vite que prévu, souligne-t-il, en affirmant que sa solution Bonita Open Solution a connu un fort engouement en un an, et enregistre aujourd’hui quelques 40 000 téléchargements par mois.Surtout, la société a développé une offre de support auprès d’entreprises ce qui a permis, selon les termes de Miguel Valdés-Faura, de "convertir des clients". La société affiche ainsi aujourd’hui quelque 70 comptes clients - dont 40 rien que sur le dernier trimestre -, répartis dans 15 pays.
Une croissance rapide donc qui doit donc être accompagnée commercialement. Ces l'objectif de ce second tour de table.

Deux bureaux pour attaquer le marché américain

Un développement qui passera d'abord par les Etats-Unis. A l’instar de Talend, ou plus récemment Wallix , BonitaSoft a donc décidé d’ouvrir deux bureaux outre-atlantique, pour répondre à une demande des clients sur ce territoire. "Dès le lancement de notre solution, nous avons senti que ça poussait assez fort du côté des Etats-Unis. Un tiers des téléchargements de Bonita Open Solution venaient de ce côté-là de l’Atlantique", souligne le Pdg.

La société a ainsi ouvert un bureau à Boston, dirigé par l’ancien directeur général de Nuxeo US, et un second à San Francisco, qui sera tenu par Miguel Valdés-Faura lui-même. D’ici à la fin du premier trimestre 2011, BonitaSoft compte recruter onze personnes pour ces deux bureaux - 6 pour celui de Boston, principalement des consultants en support et 5 pour celui de San Francisco, en charge des opérations commerciales et marketing.

Egalement sur LeMagIT.fr :

Talend fait son entrée dans le MDM, en convertissant du code propriétaire à l'Open Source

Une version 5.3 dopée à la simulation et modélisation graphique
Si cette levée de fonds apportera le soutien financier nécessaire pour alimenter le développement commercial de la société, Miguel Valdés-Faura confirme que la R&D ne sera pas oubliée. Le Pdg compte renforcer les développements de la version 5.3 de Bonita Open Solution - disponible en téléchargement aujourd’hui, mardi 19 octobre -, notamment ces possibilités de simulation et de modélisation graphique des processus. “Une première pour une solution de BPM Libre , qui permet de tester les processus dans un environnement de production et de gagner du temps dans les déploiements”, explique-t-il. Autre nouveauté, un vrai multi-tenant qui permet de déployer la solution dans le Cloud, privé ou public, sur les plates-formes Amazon, Google App Engine et Azure. Cette fonction permet notamment de déployer Bonita Open Solution sur un cloud et de partager l’application entre plusieurs entreprises, et ce via une unique installation”. Ces évolutions ont notamment reçu le soutien d’une communauté de quelque 2 000 contributeurs, responsables notamment des 125 connecteurs qui relient Bonita Open Solution à, par exemple, Azure ou Alfresco.
Cliquez pour dérouler

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close