Talend fait son entrée dans le MDM, en convertissant du code propriétaire à l'Open Source

C'est par un rachat que le Français Talend, éditeur Open Source spécialiste de l'intégration de données, concrétise son arrivée sur le marché de la gestion des données de référence (MDM). Une acquisition de technologies propriétaires que Talend va convertir à l'Open Source et intégrer à son offre actuelle.

diardOn en sait un peu plus sur la façon dont Talend va utiliser les 12 millions de dollars qu'il a levé en début d'année auprès d'AGF Private Equity (pour 3 millions) et de Balderton Capital (pour 9). Afin de compléter son offre, l'éditeur Open Source spécialisé dans l'intégration de données rachète les actifs technologiques d'Amalto, un éditeur propriétaire fondé en 2005 et qui compte de nombreux français dans son équipe dirigeante. Objectif pour Talend : mettre sur pied une suite logicielle, comprenant ETL (l'offre historique de l'éditeur Open Source), gestion de la qualité des données (une brique développée en interne et lancée en 2008) et Master Data Management (MDM, gestion des données maîtres), le segment sur lequel porte le rachat.

Racheter pour aller vite

"C'était une demande de beaucoup de nos clients, explique Bertrand Diard, co-fondateur et Pdg de l'éditeur (en photo ci-dessus). Nous avions le choix entre développer cette technologie en interne ou procéder à un rachat. Bernard Liautaud (le fondateur de BO, aujourd'hui associé-gérant de Balderton et entré au conseil d'administration de Talend début 2009, ndlr) nous a poussé dans cette seconde voie. Saisir une opportunité de marché nous permet d'aller plus vite". Le rachat, dont le montant n'est pas dévoilé mais qui se chiffre à plusieurs millions de dollars, se concrétise par la reprise de technologies - la base de clients existants ainsi que les équipes restant la propriété d'Amalto, qui poursuit ses activités.

"L'affaire MySQL valide le modèle Open Source"
Pour le Pdg et co-fondateur de Talend, Bertrand Diard, les interrogations autour de l'avenir de MySQL, passé dans le giron d'Oracle suite au rachat de Sun par l'éditeur, ne font que valider le modèle Open Source. "L'Open Source promet l'indépendance aux utilisateurs. Promesse tenue. Monty Widenius (le concepteur principal de MySQL, ndlr) est parti fonder MariaDB, qui fournit une solution de repli aux DSI qui s'inquiètent de l'avenir de MySQL chez Oracle", martèle Bertrand Diard.
Cliquez pour dérouler

"Les technologies que nous rachetons sont basées sur le même socle technologique que notre offre actuelle", précise Bertrand Diard. A savoir Eclipse et Java. Selon le Pdg de Talend, c'est la garantie d'une intégration rapide. Et de promettre une première version de l'outil de MDM de Talend en fin d'année ou au tout début de 2010. "D'ici là, nous aurons une dizaine de clients en bêta", assure Bertrand Diard. Bien entendu, cet outil de gestion des référentiels de données sera proposé avec le modèle Open Source maison, combinant une version communautaire en accès libre et une mouture sur abonnement (avec support et fonctions réservées). Une mutation d'un logiciel propriétaire en Open Source assez originale, même si Bertrand Diard note un exemple similaire chez Red Hat.

Abaisser le ticket d'entrée du MDM

A l'horizon 2010, Talend possédera donc trois offres (ETL, qualité des données, MDM), proposées seules ou sous la forme d'une suite (dont le prix n'a pas encore été arrêté). "Nous pensons que toute la valeur pour les entreprises provient de cette intégration", explique Bertrand Diard, pour qui ce n'est pas encore le cas chez de grands éditeurs du secteur comme Oracle ou IBM. "Je pense que ce marché du MDM, où le ticket d'entrée est aujourd'hui à un million de dollars, n'est pas si inaccessible qu'il y paraît, malgré les grands noms qui s'y affrontent (Oracle, IBM, Tibco et des acteurs spécialisés comme Orchestra Networks ou Siperian, ndlr). C'est d'ailleurs avec une approche de rupture que nous nous sommes fait un nom dans l'intégration de données. Nous disons aux DSI : faites vos projets, testez et ensuite seulement tournez-vous vers nos offres de support pour accompagner vos besoins de production", explique le co-fondateur de cet éditeur. Selon lui, chaque jour, les offres payantes de Talend gagnent deux nouveaux clients.

Talend vers les 20 millions de dollars
Présent en Chine, en Allemagne, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis - en plus de son implantation française -, Talend emploie aujourd'hui 150 personnes. Selon son Pdg, Bertrand Diard, les offres sur abonnement de Talend comptent aujourd'hui 800 clients dans le monde (France Télécom, eBay, Verizon, Allianz, etc.). Le chiffre d'affaires, inférieur à 10 millions de dollars en 2008, devrait être multiplié par un facteur compris entre deux ou deux et demi en 2009. La société reste toutefois consommatrice de cash. "Le rachat des actifs d'Amalto retarde le moment où nous atteindrons l'équilibre", justifie Bertrand Diard, qui estime que la société parviendra à ce point en fin d'année prochaine.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close