Pour son Cloud public, Integra sélectionne le quatuor Dell-VMware-Cisco-Isilon

L’hébergeur vient de mettre en service sa première plate-forme de Cloud public. La société estime que ses différentes offres "en nuage" (Integra dispose déjà d'une solution de Cloud privé) représenteront un quart de son activité en 2011.

Integra a choisi une architecture originale pour son offre de Cloud public. Après trois mois de tests, c’est le quatuor Dell-VMware-Cisco-Isilon qui a remporté ses suffrages. Pour les serveurs, cette filiale d’ITS Group a donc fait le choix de châssis blades M1000 Dell équipés de lames M605 à base d’AMD 6 cœurs. Dell était opposé à HP et à IBM sur ce dossier. Geoffroy de Lavenne, directeur général d’Integra, ne cache pas que l’antériorité de son partenariat avec Dell a pesé dans le choix. Mais pas seulement. « Dell répondait bien à notre problématique performance-prix, estime-t-il. Il est vrai qu’il est moins avancé que HP en termes de supervision/automatisation. Mais nous disposions déjà de nos propres outils basés sur des composants Open Source (Nagios, NDLR) ».

Le choix de VMware procède de la même logique : l’hébergeur a joué la sécurité en capitalisant sur un fournisseur dont il était déjà proche en tant que partenaire certifié Enterprise Provider. Il a tout de même dû se certifier Virtual Service Provider  pour pouvoir relayer son offre en mode Cloud. Pas d’hésitations non plus du côté des réseaux, où le choix d’une architecture 100 % Cisco à base de Nexus 1000v s’est imposé de lui-même, faute de solutions de virtualisation de réseau alternatives disponibles sur le marché au moment du projet.

Isilon : la performance a fait la différence

Le choix le plus improbable a finalement été celui de la plate-forme de stockage d’Isilon. Là aussi, Integra a testé plusieurs fournisseurs, à savoir EMC, Netapp, HP, Dell-Equalogic… « Nous avons retenu Isilon essentiellement pour ses performances sur les fichiers à grosse volumétrie, prépondérants dans les architectures que nous hébergeons, justifie Geoffroy de Lavenne. Nous avons également été séduits par le prix et le fait que la performance s’améliore à chaque tiroir que l’on ajoute. »

Au final, l’architecture mise en place intègre 256 processeurs (1530 cœurs), 1,2 To de Ram et 10 To d’espace de stockage. Une architecture redondée sur deux datacenters qui a nécessité un investissement de 200 000 €. « Cette offre mutualisée va nous permettre de disposer d’une architecture plus réactive et d’offrir la possibilité à nos clients de mettre en place un service de PRA (plan de reprise d’activité) pour un coût négligeable par rapport à ce que nous proposions jusqu’à présent », souligne Geoffroy de Lavenne. Ainsi, au lieu de doubler le coût de l’infrastructure à mettre en place, cette option ne représentera plus qu’un surcoût de 20 à 30 %. « On ne facture quasiment que la capacité de stockage supplémentaire car on se contente de réserver la puissance machine supplémentaire », précise-t-il.

Le Cloud : un quart de l'activité en 2011

En revanche, Integra a pris le parti de ne pas positionner son offre de Cloud privée à un prix significativement moins élevé que celui de sa plate-forme de Cloud privé, qu’il exploite depuis près de deux ans et qui représente 8 à 10 % de son chiffre d’affaires. « Seulement, pour un prix à peine inférieur, nous proposons un taux de disponibilité garanti de 99,9 % au lieu de 99,5 % et une réactivité incomparable, qui en elle-même sera un vecteur d’économies importantes, puisque nos clients à forte saisonnalité, notamment du e-commerce, n’auront plus à sur-dimensionner leurs infrastructures pour absorber leurs pics d’activité. »

Mise en œuvre en juin dernier, cette plate-forme compte déjà six clients (sur un total de plus de 200 comptes actifs et 2 000 serveurs hébergés). Integra estime que ses différentes offres de Cloud (privé et public) représenteront 25 % de ses facturations dès 2011. Pour l’année en cours, son chiffre d’affaires devrait s’établir à 6,5 M€ (au lieu des 6,2 M€ initialement prévus), à comparer aux 5,6 M€ réalisés en 2009.

Egalement sur ChannelNews :

- Les anciens de Voiceway se remettent en selle en créant IT-Logiq

- Cloud privé : HP et Microsoft s’associent pour proposer une offre clé en main

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close