Extreme Networks propose de racheter les activités IP d'Avaya pour 100M$

Extreme Networks poursuit ses emplettes. La firme vient de proposer à Avaya de racheter son activité réseaux IP pour 100 M$.L'acquisition pourrait permettre à Extreme Networks de passer la barre des 750 M$ de CA en année pleine.

Après avoir mis la main sur Enterasys (ex-division réseau de Cabletron) en 2013 et plus récemment sur les solutions sans fil de Zebra Technologies (venues de Motorola), Extreme Networks a annoncé son intention de racheter l’activité réseaux IP d’Avaya, Avaya Networking, pour environ 100 M$.

Avaya a déposé le bilan en janvier 2017 et est actuellement en phase de redressement judiciaire dans le cadre de la loi sur les faillites US. Elle avait annoncé son intention de se séparer de ses activités de réseaux IP pour se concentrer sur ses solutions de collaboration et de communications unifiées.

Avaya Networking :  une offre de commutation et de routage complète

La firme dispose d’une offre de réseau IP complète héritée du rachat de l’activité réseau d’entreprise de Nortel (ex-Bay Networks pour la partie commutation/routage Ethernet), mais elle n’en a jamais tiré le plein potentiel, se concentrant largement sur la vente de ces équipements en parallèle de ses solutions de communications unifiées.

L’offre comprend une gamme de commutateurs/routeurs Ethernet modulaires, de commutateurs empilables en rack et inclut aussi un châssis de commutation, le VSP 9000 (l’un des derniers produits lancés par Nortel avant son acquisition par Avaya en 2009). Le portefeuille réseau d’Avaya comprend aussi une solution de sécurité et de contrôle d’accès (Identity Engines), une offre de SDN, ainsi qu’une offre de points d’accès Wi-Fi, fruit d’une relation OEM avec l’américain Xirrus. Si le rachat réussit, il est fort probable qu’une partie de ces produits ne devraient pas survivre très longtemps au vu des recouvrements existant entre les offres des deux firmes. par exemple, le VSP9000 vieillissant d’Avaya pourrait avantageusement être remplacé par les châssis de la série S ou par le châssis de dernière génération X8 d’Extreme Networks.

Une opération qui ne devrait pas être finalisée avant juin 2017

Selon Ed Meyercord, le CEO d’Extreme Networks, les activités IP d’Avaya devraient ajouter plus de 200 M$ de revenus en année pleine au chiffre d’affaires d’Extreme Networks — qui a atteint près de 530 M$ l’an passé. Elles devraient aussi contribuer à améliorer la rentabilité de la firme.

Avaya avait flirté avec Extreme Networks, avant de racheter de Nortel. Les deux firmes avaient ainsi intégré leurs offres respectives de ToIP et de commutation Ethernet pour proposer des solutions de bout en bout optimisées à leurs clients.

L’annonce de l’offre d’achat a fait bondir le cours de l’action Extreme Networks, mais l’opération est encore loin d’être finalisée. Dans le cadre de la loi sur les faillites, la première offre ouvre en effet une période d’enchères durant laquelle d’autres acteurs peuventse présenter pour mettre la main sur les actifs d’Avaya. Si tout se passe comme prévu, la transaction pourrait être validée avant le 30 juin 2017. En cas de surenchère d’un concurrent, Extreme Networks recevrait 3 millions de dollars d’indemnités et 750 000 $ supplémentaires pour rembourser les frais déboursés jusqu’à ce jour.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close