Grâce à ses leaders, le marché des logiciels de stockage résiste encore à la crise

En fin d'année dernière, les ventes de logiciels de stockage ont poursuivi leur progression, selon IDC. Même si la croissance s'effrite à grande vitesse, les trois grands du secteur - EMC, Symantec et IBM - poursuivent leur marche en avant. Aux dépens de leurs poursuivants.

Quelques technologies continuent à faire recette en dépit de la crise. Parmi elles, les solutions de stockage. Leurs éditeurs ont vu leurs revenus croître pour le 21ème trimestre consécutif en fin d’année 2008 avec un chiffre d’affaires de 3,03 milliards de dollars, en progression de 3,6 % sur un an. Un bon crû pour les ventes donc, même si on reste loin des niveaux records atteints au trimestre précédent. Au cours de ce dernier, le marché avait franchi pour la première fois la barre des 3 milliards de dollars de revenus sur trois mois.

Reste que le dernier trimestre calendaire est traditionnellement fort et qu’IDC – auteur de l’étude – estime qu’il s’agit là d’un assez fort ralentissement, certains fournisseurs estimant même que les ventes devraient décliner en 2009. Les outils qui se portent le mieux sont ceux liés à l’archivage, à la gestion de fichiers, mais surtout à la protection et à la sauvegarde des données. Ces deux dernières catégories ont cependant enregistré une baisse séquentielle de leurs ventes entre les 3ème et 4ème trimestre 2008, une première.

Le Top 3 progresse, les poursuivants dévissent

Côté fournisseurs, la crise et le ralentissement du marché servent surtout les leaders. EMC mène toujours la danse avec plus du quart du marché et un chiffre d’affaires sur le trimestre de 787 millions de dollars (+4,2 %). Derrière, Symantec progresse un peu plus vite avec un CA de 556 millions de dollars (+6,9 %) et 18,3 % du marché. IBM se classe 3ème avec 13,2 % du gâteau, pour un CA de 401 millions de dollars et une croissance soutenue de 10,1 %, la seule à deux chiffres sur le secteur.

C’est à partir de la quatrième place que les choses se gâtent avec un recul des ventes de 5,7 % pour le spécialiste NetApp (227 millions de dollars de CA, 7,5 % du marché). Le constat est quasiment identique pour HP avec une baisse du CA de 5,2 % (135 millions de dollars, 4,5 % du marché). Enfin CA voit ses revenus chuter de 4,7 % à 111 millions de dollars. L'éditeur contrôle 3,7 % du marché.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close