EMC finalise l'acquisition d'Isilon Systems

Un mois et demi après l'annonce du rachat du spécialiste du stockage NAS en Cluster, EMC vient d'en finaliser l'acquisition. Isilon, qui restera indépendant au sein d'EMC, doit constituer le fer de lance de l'offre NAS du géant d'Hopkington. Et il pourrait aussi avoir un rôle important à jouer pour contrer NetApp sur le marché des grands datacenter virtualisés et des fournisseurs de cloud

Moins d'un mois et demi après avoir dévoilé son projet de rachat d'Isilon Systems, EMC a annoncé hier avoir finalisé avec succès l'acquisition du spécialiste américain du stockage NAS en cluster. Au terme de son offre de rachat, EMC contrôle désormais 95,9% du capital d'Isilon et va entamer un processus de retrait de la cotation des titres Isilon. Les titulaires d'actions non encore apportées à EMC recevront 33,85$ par titre. Comme prévu, Isilon deviendra une division indépendante au sein de la branche Information Infrastructure Products d'EMC et Sujal Patel, de co-fondateur et CEO d'Isilon rapportera à Pat Gelsinger, le président et COO de la division produits d'infrastructure d'EMC.

Isilon s'est taillé une solide réputation sur le marché des grands systèmes NAS grâce à ses systèmes Isilon IQ et à leur système d'exploitation OneFS. D'un point de vue capacité, un cluster IQ peut aujourd'hui accueillir jusqu'à 144 noeuds et stocker jusqu'à 10 Po sur un seul système de fichiers. Pour simplifier l'administration d'une telle quantité de données, Isilon a récemment ajoutée une fonctions baptisée smartpools qui permet d'automatiser la gestion des classes de stockage au sein d'un même cluster.  Cette fonction logicielle permet aux administrateurs de définir des critères de classifications de donnéesque le cluster va utiliser pour orchestrer le mouvement automatique de fichiers ou de répertoires d'une classe de stockage à une autre (en l'occurrence entre des noeuds de catégories différentes, Isilon proposant des noeuds SSD, Fibre Channel et SATA). Il est ainsi possible d'archiver automatiquement des fichiers selon leur âge ou de déplacer des répertoires entiers simplement en changeant un paramètre de métadonnées. Les règles  définies sont appliquées une fois par jour par Smartpools.

Plus récemment encore, Isilon a ajouté le support du protocole SAN iSCSI à son OS OneFS. Objectif : répondre aux besoins des applications nécessitant un accès en mode bloc. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas forcèment de la virtualisation. Isilon souligne en effet que nombre de ses clients utilisent aujourd'hui ses baies en mode NAS pour leurs déploiements virtualisés et que cela correspond à une tendance croissante du marché. Ainsi près de 45% des déploiements d'hyperviseurs se feraient aujourd'hui sur des baies NAS. Outre un champion du NAS en cluster, EMC aurait-il acquis le constructeur capable de riposter, sur le marché des grands datacenters virtualisés et des fournisseurs de cloud, aux FlexPod de NetApp ? Isilon pourrait alors devenir la base d'une offre NAS  (vNAS ?) complémentaire des briques vBlock qu'EMC commercialise déjà avec ses partenaires Cisco et VMware ?

A lire aussi sur LeMagIT :

EMC rachète Isilon pour 2,25 Md$

Pour son Cloud public, Integra sélectionne le quatuor Dell-VMware-Cisco-Isilon

NAS en cluster : Isilon lance One FS 6.0 et dévoile sa solution de gestion automatique des classes de stockage

Stockage : Isilon dope ses performances et s'attaque au marché de l'archivage

Dossier stockage : iSCSI décolle, FCoE balbutie et le NAS passe aux clusters (2ème partie)

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close