Best of Blogs : marché informatique et corruption ; SSII du Maghreb ; Apple et les DRM

Depuis quelques mois, LeMagIT a mis en ligne plusieurs blogs. Animés par nos journalistes - mais aussi ouverts à des contributions extérieures -, ces blogs thématiques se penchent aujourd'hui sur cinq problématiques principales : le secteur des logiciels et services (Jour.homme), l'offshore en Inde (Indi@), la virtualisation (VirtualIT), la vie numérique (Casualtek) et, depuis la semaine dernière, la vie IT en Afrique francophone (Afric@).

Inutile de se voiler la face. L’éviction de Satyam, de Wipro et de MegaSoft des marchés de la Banque Mondiale a des relents de corruption. Du moins la suspicion entourant les avantages accordés à l’ancien DSI de l’institution, Mohamed Mushin, est-elle grande, et de cette nature.
En Inde, le problème de la corruption n’a rien d’un secret. Cet été, plusieurs Indiens rencontrés par notre blogueur lui ont parlé avec fierté de leur démocratie, évoquant tout juste une certaine « faiblesse », faisant précisément référence à la corruption. Transparency International a d’ailleurs récemment placé l’Inde à la 85ème place d’un classement en comptant 180, pour l’efficacité de la lutte contre ce fléau. Sur le terrain, les témoignages de petites « rétributions » accordées à tel ou tel fonctionnaire ne manquent pas, pour accélérer des démarches ou éviter une procédure judiciaire. Mais cela va-t-il jusqu’aux marchés IT ? On peut être tenté de le penser.

A lire sur Jour.homme
La corruption mine-t-elle les marchés IT ?

Egalement sur les blogs du MagIT :

- Sur Indi@
Les réseaux 3G privés vont-ils finalement pouvoir ouvrir en Inde ? La question est loin d’être incongrue. Alors que les enchères pour les licences 3G avaient été reportées à la mi-janvier, celles-ci n’ont toujours pas été lancées. Le régulateur indien vient de reconnaître ne plus avoir de calendrier précis.
La 3G indienne reste dans l’impasse

Les jours se suivent et se ressemblent chez Satyam. La SSII indienne aurait reçu des notifications de rupture de contrat de la part de deux importants clients. La recherche de financements n’en est que plus délicate, alors que les comptes n’ont toujours pas été corrigés. Le conseil d’administration étudierait même l’idée d’hypothéquer une partie des propriétés foncières de la SSII.
Satyam cherche toujours une sortie de crise

La chaîne de télévision indienne Network 18 a pu accéder aux minutes de la réunion du conseil d’administration de Satyam du 16 décembre dernier, celle dont est né le scandale. Ces minutes montrent tout d’abord que plusieurs membres du conseil d’administration ont émis des réserves sur le projet de rachat des entreprises de BTP Maytas, évoquant « une dilution du cœur de métier » de la SSII.
Satyam : la réunion dont est né le scandale

- Sur Afric@

Pour accroître leurs revenus, les SSII d'Afrique sub-saharienne ont investi des activités connexes moins rentables et à plus faible valeur ajoutée, comme la distribution de matériel informatique, l’installation et la maintenance de réseaux ou la fourniture d’accès à Internet. Et devraient plutôt se structurer à la façon de leurs homologues du Maghreb.
SSII africaines : suivre l’exemple du Maghreb

- Sur Casualtek
Apple a indiqué en ouverture de Macworld Expo vouloir retirer progressivement tous les verrous numériques de son catalogue musical, d’ici la fin du premier trimestre. Mais Richard Esquerra, de l’Electronic Frontier Foundation, ne s’arrête pas au discours officiel de la firme à la pomme.
Non, Apple n’abandonne pas les DRM

Et aussi…
Comment geotagger ses photos ?
A la découverte d’iLife’09

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close