Michael Widenius, co-fondateur de MySQL, met en garde contre une série de bugs dans MySQL 5,1

Alors que Sun vient de publier la dernière mouture de sa base de données open-source, MySQL 5.1, Michael Widenius, le cofondateur et développeur originel de MySQL met en garde contre une série de bugs important dans le logiciel. Des bugs qui,selon lui, aurait pu être éliminé si Marten Micjkos ne s'était pas imposé une deadline pour la sortie de cette nouvelle mouture.

Dans un exercice de transparence rafraichissant, Michael "Monty" Widenius, le co-créateur et développeur originel de MySQL, a publié sur son blog un inventaire des bugs significatifs qui subsistent dans  MySQL 5.1, la dernière mouture de la base de données open source récemment mise en ligne par Sun. Des rumeurs avaient donné Widenius partant en septembre, mais il semble qu'il soit toujours chez Sun. Il est en effet annoncé comme présent au prochain MySQL Conference & Expo de Santa Clara en avril 2009.

Dans un billet intitulé "Oops we did it again – MySQL 5.1 released as GA with crashing bugs" (Oops, on a encore fait une bêtise – MySQL  a été publié en version finale avec des bugs critiques), Widenius met en garde les utilisateurs contre une vingtaine de bugs, parmi les plus sérieux, qui n'ont pas encore de solution dans la version « finale » de MySQL 5.1. Selon l'inventaire à la Prévert de Widenius, outre les vingt bugs critiques,  la listes des bugs à résoudre dans cette version comporte encore 180 bugs importants et 300 autres de moindre importance.

Les bugs sont le lot commun de tous les logiciels et aucun n'en est exempt. Il est fréquent que des logiciels, commerciaux ou libres, soient publiés avec des bugs identifiés mais non encore corrigés. Ce n'est toutefois pas toujours systématique (on se rappelle par exemple des efforts effectués par la fondation Mozilla pour éradiquer les derniers bugs identifiés de Firefox 3 avant de publier le logiciel en ligne).

« Attendre quelques semaines pour que les premiers correctifs apparaissent »

Dans le cas présent, ce qui est rafraichissant est que les utilisateurs savent au moins à quoi s'attendre et ont une idée précise de ce qui pose problème dans le logiciel et de ce à quoi ils doivent prendre garde, en attendant une version de MySQL qui corrigera les principaux bugs. Widdenius ne dit d'ailleurs pas le contraire en expliquant que 5.1 est vraisemblablement une version meilleure que 5.0 pour les nouveaux utilisateurs. Il met en revanche en garde les utilisateurs satisfaits de 5.0 contre une migration rapide vers 5.1, en leur suggérant d'être prudents et éventuellement d'attendre quelques semaines pour que les premiers correctifs apparaissent.  

Cela ne l'empêche pas non plus de lancer quelques flèches en direction de Sun et notamment de Marten Mickos. Selon lui, MySQL 5.1 a été déclaré bêta bien trop tôt et les premières versions "release candidate" ont été bien trop précoces. Les contraintes de calendrier que s'est imposé MySQL ont aussi oeuvré contre une plus grande qualité du code. Widenius vise notamment Marten Mickos et son fameux « MySQL 5.1 sera publié en décembre ou avant, parce que je l'ai décidé ». Selon lui Mickos « a besoin de quelque chose qu'il puisse vendre et une version marqué GA -pour General availability, NDLR – est quelque chose de plus facile à vendre qu'une release candidate »... 

Pour l'avenir, Widenius  suggère un travail plus rapproché avec la communauté MySQL afin de renforcer le test du logiciel, mais aussi la définition d'objectifs qualité plus exigeants en interne. Le tout dans le but de ne pas répéter les mêmes erreurs pour le prochain MySQL 6.0.

En savoir plus : 

Le site de téléchargement de MySQL 5.1 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close